Clos Margot de Marie Thérèse Constinanza : qui peut le plus …

Clos Margot de Marie Thérèse Constinanza : qui peut le plus …Clos Margot par Marie-Thérèse Continanza
Publié par Editions Saint-Honoré le 20 octobre 2016
Genre: Romance
Pages: 465
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
three-stars
Amazon

Sophie serait parfaitement heureuse avec Eric, si elle n’éprouvait le sentiment d’un danger permanent et indescriptible planer sur eux.
Un jour, un vieil homme surgit et lui fait certaines révélations qui vont bouleverser sa vie et celle de son compagnon. Dès lors, les deux jeunes gens sont emportés dans une spirale historique sur fond d’intrigues et d’amour interdit.

Vous n’apprendrez rien de nouveau sous le soleil si je vous dit que j’ai une sainte horreur des romances. Je l’ai tellement dit partout sur le site que ça m’épate qu’on continue à me proposer d’en lire. Continue reading

Les loups de Sherwood de Nicolas Digard : Tout au long du chemin

Les loups de Sherwood de Nicolas Digard : Tout au long du cheminLes loups de Sherwood par Nicolas Digard
Publié par Plon le 28 avril 2016
Genre: Roman historique
Pages: 480
Format: Ebook
Lu par : Aurore
three-stars
Amazon

Et si tout ce qu'on croyait savoir de Robin des Bois était faux ? Voici l'histoire de Robin de Loxley et de Marianne de Beaumont, bien loin de la version romantique que nous connaissons.
" - Quel est ton nom, messire ?
- Robin.
- Robin d'où ?
- Robin de nulle part. Je ne veux plus dépendre d'aucune terre. La vieille caresse la capuche de loup de ses doigts minces.
- Robin Hood..., dit-elle en appuyant le mot. Que Dieu te garde. "
1189 : le royaume Plantagenêt, qui s'étend de l'Écosse à l'Aquitaine, est ruiné par la croisade d'un roi Richard élevé en Poitou qui ne parle pas un mot d'anglais et déteste l'Angleterre. Le quotidien est sombre et violent, pour les modestes paysans qui s'efforcent de survivre aux hivers rigoureux comme pour les noblions qui tentent d'assouvir leur ambition au prix des plus viles bassesses.
Dans ce contexte troublé, Robin de Loxley, homme révolté, dévoré par la vengeance et l'ambition, fin stratège, chef de bande violent et tyrannique, construit sa légende. Lorsqu'il s'empare lors d'un pillage de la jeune Marianne de Beaumont, le Loup de Sherwood est loin d'imaginer le destin qui les attend.
Voici leur histoire, bien loin de la version romantique que nous connaissions.

Robin des Bois est un personnage de légende dont l’histoire est racontée depuis plusieurs siècles. Le personnage en lui-même a été présenté de bien des manières, mais le fond reste le même : il vole aux riches pour donner aux pauvres. Continue reading

Agent double de Dan o’Malley : Encore un coup de maître pour la Checquy

Agent double de Dan o’Malley : Encore un coup de maître pour la ChecquyAgent Double par Daniel O'Malley
Series: Au service surnaturel de sa majesté #2
Publié par Super 8 éditions le 1 juin 2017
Genre: Fantastique, Humour
Pages: 880
Format: Livre papier
Lu par : Aurore
five-stars
Amazon

Quand, après des années de combats acharnés, deux organisations secrètes et rivales sont contraintes d' allier leurs forces, une seule personne semble en mesure de les aider à conclure cette paix nécessaire : Myfanwy Thomas.

D'un côté, la Checquy, organisation secrète chargée de combattre les forces surnaturelles qui menacent la Couronne britannique.

De l'autre, les Greffeurs, une société de peu recommandables alchimistes belges adeptes de manipulations génétiques en tous genres.

Mais c'est sans compter les mystérieux Antagonistes, qui tentent par tous les moyens de faire échouer les négociations.

Goules anthropophages, sous-marins informes, prodiges permanents et monstres en tous genres... Entre Jasper Fforde et James Bond, Douglas Adams et les Men in Black, le lecteur retrouvera avec un immense plaisir l'incroyable univers de The Rook, boosté à la terreur sourde et à l' humour survolté. Un voyage dont on ne revient pas indemne !

Du même auteur : The Rook

La fin du premier tome, The Rook, ne laissait pas forcément présager une suite de l’histoire. Je ne savais donc pas trop à quoi m’attendre. On va en fait suivre une tentative de paix entre 2 peuples qui se détestent depuis plusieurs siècles : La Checquy et les Greffeurs. Continue reading

Meurtre à Rixensart d’Anouchka Sikorsky : à mourir d’ennui

Meurtre à Rixensart d’Anouchka Sikorsky : à mourir d’ennuiMeurtre à Rixensart Publié par Auto-édité le 1 juin 2015
Genre: Policier
Pages: 318
Format: Ebook
Lu par : Flo
one-star
Amazon

Meurtres dans une paroisse du Brabant Wallon

Quand le corps sans vie d'une jeune femme est retrouvé sur le domaine de la confrérie des dominicains, ceux-ci ne sont pas contents. On peut les comprendre… Et lorsque dix ans plus tard, un autre cadavre est retrouvé au même endroit, la panique est à son comble. D'autant plus que le second crime semble avoir un lien direct avec le premier qui n'a jamais été élucidé. Les villages de Rixensart et de Lasne, situés dans le verdoyant et paisible Brabant Wallon, sont en émoi. Le fougueux curé de la paroisse est furibard. Les frères dominicains sont pétrifiés. La poignée d'amis qui se retrouvent chaque année afin de ripailler tout leur content dans la maison d'hôtes " Le Piano de l'Ange ", peinent à cacher leur enthousiasme : " Enfin, une solide enquête dans laquelle ils vont pouvoir faire valoir leurs talents de fins limiers ! "… Tout cela bien sûr au grand dam du commissaire Briggs, gendre " so british " de la propriétaire des lieux, la comtesse Sophia Vronsky-Dessy qui lui a concédé la main de sa fille, la fantasque et ébouriffante Alice.

A plusieurs reprises durant cette lecture, j’ai hésité à mettre l’annotation « LNF » mais pour ceux qui me connaissent, c’est un pas que j’ai du mal à franchir car j’aime aller au bout des choses. Et je peux le dire…j’ai enfin terminé ce roman. Continue reading

Poussez, madame de Sylvie COCHE : A naître de rire

Poussez, madame de Sylvie COCHE : A naître de rirePoussez, madame ! par Sylvie COCHE
le 3 mars 2016
Genre: Humour
Pages: 192
Format: Ebook
Lu par : Flo
Amazon

Il s'en passe de belles en salle de travail.
" Poussez, madame ! " est peut-être la phrase la plus prononcée par Sylvie Coché depuis qu'elle a commencé sa carrière de sage-femme. Trente ans plus tard, celle qui a vu naître des milliers d'enfants à Lyon, nous livre son carnet d'anecdotes sur les mamans, les papas, les médecins et les familles ! Crises de nerfs, naissances miraculeuses, blagues douteuses, accouchements rocambolesques : tout ce qui est écrit dans ce livre est pourtant 100 % vrai !

Etant maman d’un petit garçon de 2 ans et demi, ce titre m’a parlé très rapidement… Il m’a même fait sourire, j’ai tellement de souvenirs liés à la grossesse et à l’accouchement… et pas spécialement agréables. Alors, j’ai foncé après une rapide lecture du résumé de l’éditeur…l’expérience d’une sage-femme… la curiosité me piquait. Continue reading

La maison bleu horizon de Jean-Marc Dhainaut : Nom d’une pipe !

La maison bleu horizon de Jean-Marc Dhainaut : Nom d’une pipe !La maison bleu horizon par Jean-Marc Dhainaut
Publié par Taurnada le 29 juin 2017
Genre: Fantastique, Suspense
Pages: 260
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
four-stars
Amazon

Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d'Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l'enquête bouleversante qui l'attend et les cauchemars qui vont le projeter au coeur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d'un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ?

Lorsque les éditions Taurnada m’ont m’envoyé “La maison bleu horizon” je me suis dit “ah non ! Ils vont pas s’y mettre eux aussi à vendre des histoires de maisons hantées !”. Continue reading

Le coup du mois de juillet 2017

Le mois de juillet, sur le blog, a été l’occasion de quelques rencontres sympathiques d’auteurs et de blogueurs, d’interviews intéressantes et de la création des Plumes d’Or.

Ceci dit cela ne nous a pas empêché de lire un peu et entre autres :

Ce n’est pas parce qu’il fait chaud, et que ce livre parle de sources, mais pour une fois je n’ai pas eu besoin d’hésiter pour attribuer mon coup de coeur du mois à “Karst”. L’humour de l’auteur et sa maîtrise de l’écriture en faisait une évidence.

Mais cela risque d’être beaucoup plus dur le mois prochain vu le cru que je vous réserve pour septembre.

 

Révélations de Belisa Wagner : du polar à l’aventure

Révélations de Belisa Wagner : du polar à l’aventureRévélations par Belisa Wagner
Series: Seul #2
Publié par Auto-édité le 16 novembre 2016
Genre: Suspense
Pages: 488
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
three-stars
Amazon

Après un voyage qui l'emmène jusqu'au château de son grand-père, il découvre un monde bien différent de celui dans lequel il vit habituellement. Malgré de nombreux obstacles, il continue son enquête au péril de sa vie. Il commence à soupçonner son grand-père d'être un criminel. Pourra-t-il rassembler les preuves dont il a besoin ? Et réussira-t-il à le mettre hors d'état de nuire définitivement ? Seuls bonheurs dans cette descente aux enfers, son métier d'acteur et la belle Ania, toujours si proche et pourtant si lointaine. Geoffrey parviendra-t-il un jour à la garder à ses côtés ? Finira-t-il par lui confier ses secrets, ses doutes et ses peines ?

Dans la même série : Renaissance
Du même auteur : Renaissance

“Révélations” est le tome 2 de la série “Seul” dont j’ai pu critiquer le premier opus “Renaissance” ici.

Je trouvais à l’époque, l’histoire de la famille compliquée et me demandais si le prochain tome me donnerait des réponses. Je peux vous dire d’avance que OUI et de façon vraiment originale mais avant passons d’abord aux détails qui fâchent. Continue reading

Critique invité : Une braise sous la cendre de Sabaa Tahir

Ce livre pourrait ne pas être adapté à un jeune public compte tenu de l'usage de contenu à caractère sexuel, usage de drogue et d'alcool et/ou de violence.
Critique invité : Une braise sous la cendre de Sabaa TahirUne braise sous la cendre le 15 octobre 2015
Genre: Jeunesse
Pages: 528
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
five-stars
Amazon

"Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l'école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t'écraserai."

Autrefois l'Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l'empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d'écrire s'expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d'élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté... et sauver ceux qu'ils aiment.

Comme je l’ai toujours dit, des blogueurs littéraire il y en a pour tous les goûts. Personnellement j’ai beaucoup de mal avec le fantastique Young Adult. Alors pour présenter cette nouvelle plume j’ai fait appel à Christie, la jeune chroniqueuse du blog “La passion d’écrire” qui a eu la gentillesse de se prêter au jeu de la critique.

Je vous invite à aller voir son blog.


Ce livre est plutôt impressionnant. Je ne m’attendais pas à une histoire aussi glauque, remplie de morts, de sang, de haine. Mais attention contrairement à ce que je semble dire, j’ai ADORE ! C’est incroyable. L’auteur nous emmène en plein coeur d’une société régie par des gens à peine humains, qui se pensent supérieurs et qui estiment qu’une partie de la population doit être esclave. On plonge dans un univers où la violence semble être le commun de tous et pourtant on arrive à apprécier l’univers. Des thèmes graves sont abordés comme l’esclavage et le viol. Les personnages subissent toutes sortes d’horreurs, l’auteur tient des marionnettes qu’elle agite comme bon lui semble. C’est elle qui décide quand couper les fils et elle le réussit avec brio, attaquant un personnage au moment le plus opportun et rendant l’histoire encore plus captivante. Elle réussit à rendre les émotions de ses personnages crédibles à tel point que l’on s’y croirait. J’avais l’impression d’être dans le livre, de subir ce qu’ils subissaient et de ressentir leurs peines et leur peur.

Le personnage d’Elias est très intérréssant. Il est intelligent, fort, il obéit aux ordres mais il à une petite voix qui lui dit qu’il ne devrait pas. Il ne veut pas faire du mal aux autres mais il le fait et culpabilise ensuite. Il tue sans hésiter mais le regrette. Et parfois aussi ses décisions prennent du temps, il hésite puis prends une décision qu’il finit par considérer comme mauvaise. Son grand but est de partir, de ne plus être un soldat et d’être enfin libre. Pourtant quand vient le moment, une conversation le fait changer d’avis et c’est encore une décision qu’il regrette par la suite. C’est un personnage que j’apprécie de part sa compassion et son désir de liberté.

Laia  est encore une adolescente. Elle a peur d’à peu près tout. Elle se considère elle même comme lâche et culpabilise d’avoir laissé son frère se faire emprisonner par un soldat. Pourtant quand le seul moyen de sauver son frère se présente, elle est prête même si pour ça elle doit devenir esclave. Elle ne se rend même pas compte de son courage vis à vis de la situation. Alors qu’elle intègre les esclaves pour espionner, elle se montre prudente avec tout le monde et ne prends pas beaucoup de risques mais tout au long du livre on peut voir une véritable évolution de son personnage. Au fur et à mesure son désir de sauver son frère prends le pas sur la peur, elle progresse et réussit à obtenir des informations en prenant des risques considérables. Elle est prête à beaucoup pour sa liberté et celle du seul membre de sa famille qu’il lui reste. Et c’est là une très grande preuve de courage. C’est sans aucun doute mon personnage préféré. Elle est impressionnante et plus courageuse qu’elle ne l’imagine, j’admire beaucoup ses efforts.

Les personnages secondaires ont aussi leur importance. Nous avons donc Keenan, c’est un jeune homme qui a  un lourd passé, il ne parle pas beaucoup au début mais finit par se confier à Laia. Une véritable relation de confiance se crée entre les deux. J’aime bien ce personnage et je souhaiterais en apprendre plus sur lui.

Il y a également Helene, la meilleure amie d’Elias. C’est un personnage complexe qui m’a mise plus d’une fois en colère ou qui m’a laissée plus d’une fois perplexe. Elle est très attachée à Elias mais il semblerait que son honneur compte avant tout. Elle obéit aveuglement aux ordres en pensant qu’ils sont juste, ne remettant jamais en cause l’Empire, étant toujours d’accord avec les décisions prises aussi injustes soient elles. Elle semble s’intéresser au sort des esclaves pour finalement ne pas vouloir faire grand chose. C’est un personnage extrêmement intéressant mais que je n’ai pas apprécié.

Nous avons aussi Izzi, une esclave qui s’occupe des cuisines, elle aide Laia sans se préoccuper de ce qui pourrait arriver. Elle est très courageuse et vraiment gentille. J’aime vraiment beaucoup ce personnage.

Il y a également d’autres personnages intéressants mais je vais m’arrêter là pour que vous puissiez découvrir en lisant.

En conclusion ce livre est vraiment bien. Les tournures de phrases sont superbes et l’auteur est vraiment douée. Vous pouvez vous lancer dans ce livre sans hésitation mais je tiens tout de même à prévenir qu’il ne conviendra pas forcément à tout le monde du fait de certains passages violents.

Je serais tentée de lui mettre un 10.. Mais j’hésite tellement.

Note: 9,5/10

Découvrez la critique du tome 2 : ici

Stéphanie Exbrayat sur France inter

J’adore, j’adore, j’adore quand une de mes nouvelles plumes est à l’honneur. Surtout quand je vois que je ne me suis pas trompée en lui donnant un coup de coeur du mois !

Stéphanie Exbrayat, dont vous avez pu lire la critique de son roman “Personne n’a oublié“, était l’invitée de France Inter, dans l’émission “le zoom de la rédaction”, pour parler de son parcours de romancière.

Je vous invite à en écouter la rediffusion.

Ca ne donne pas envie d’écrire ça ?