Je vais m’y mettre de Florent Oiseau : digne de fluide glacial

Je vais m’y mettre de Florent Oiseau : digne de fluide glacialJe vais m'y mettre le 25 août 2016
Genre: Humour
Pages: 224
Format: Ebook
Lu par : Ciena
four-stars
Amazon

Présentation de l'éditeur :
Fred, la petite quarantaine, surfe sur l'écume des jours. Après des années à enchaîner jobs alimentaires et périodes de chômage, il a renoncé à faire carrière. Il passe désormais ses journées à dormir, manger des Knacki devant les émissions de Sophie Davant et boire des demis au bistrot du coin en attendant l'amour.

Jusqu'au moment où il découvre qu'il arrive en fin de droits, et que ses maigres allocations disparaîtront bientôt. Il n'a plus le choix : il doit s'y mettre. Un emploi salarié ? Il n'en trouvera pas. Mais des ennuis, oui. Fred, par paresse ou naïveté, a une fâcheuse tendance à se laisser glisser dans les embrouilles...

De Paris à Malaga, Je vais m'y mettre nous embarque pour une série d'aventures drolatiques en compagnie d'un personnage aussi attachant que désabusé. Une comédie d'aujourd'hui où, derrière les éclats de rire, se dessine le devenir de la génération précaire.

Quand j’ai lu le synopsis de l’éditeur je m’attendais à  lire un livre sur la précarité avec un peu d’humour pour faire passer la leçon de morale.

N’en croyez pas un mot, je ne sais pas si l’éditeur a lu le même livre que moi mais « Je vais m’y mettre » n’a rien à voir avec une quelconque leçon de morale. Ce que l’auteur voulait c’était tout simplement nous faire passer un bon moment avec un héros digne du fameux « Lucien » de Franck Margerin. N’y cherchez rien de plus.

Pour la petite histoire, Fred, le héros est un bon à rien fini et un alcoolique notoire, philosophe à ses heures, qui voit arriver le moment où, son allocation chômage touchant à sa fin, il doit retourner au travail. Oui mais voilà le travail et lui ca fait trois surtout quand il finit sa bouteille de calva et du coup le Fred a des idées pour s’en sortir qui le mettront dans bien plus de problèmes qu’il le pensait.

Tout ça pourrait tourner au simple livre à gags vulgaires si ce n’était l’écriture très fine de l’auteur qui, au travers, des pensées de Fred nous fait toucher la profondeur de sa solitude et les blessures qui l’ont transformé en ce qu’il est le rendant particulièrement attachant.

Le livre se lit vite et on est facilement pris de fous rires d’autant que l’auteur va volontairement utiliser un verbiage très élégant pour décrire les moments les plus sordides de la vie de Fred.

Les personnages sont aussi très drôles bien qu’un peu caricaturés mais ce n’est pas grave au fond, c’est pour rire.

La fin par contre a été totalement bâclée, on ne s’attend pas à ce que l’histoire finisse comme çà, c’est dommage.

Bref, si vous vous attendiez à beaucoup réfléchir avec ce livre vous n’avez rien compris. Si leçon il y a c’est surtout celle de vivre sa vie à fond et de ne pas avoir peur de l’amour quand il arrive, au risque de finir seul…

Je mets sans hésiter une étoile pour l’histoire originale

Une étoile pour les personnages

Une étoile pour l’écriture

Une étoile pour la recommandation, c’est vraiment une tranche de rigolade qui est nécessaire surtout en ce moment….

Le livre étant un ebook je ne met pas de point pour la couverture

Monsieur Oiseau on vous attend au tournant sur un livre plus long avec une histoire plus complexe.

Une réflexion au sujet de « Je vais m’y mettre de Florent Oiseau : digne de fluide glacial »

  1. Ping : Le coup de coeur du mois de septembre | Les Nouvelles Plumes

Laisser un commentaire