Alors je me suis tue de Sarra Chamam : vous auriez pu nous dire avant qu’il y avait un tome 2

Alors je me suis tue de Sarra Chamam : vous auriez pu nous dire avant qu’il y avait un tome 2Alors je me suis tue par Sarra Chamam
Publié par Amazon le 2016
Genre: Jeunesse, Romance
Pages: 104
Format: Ebook
Lu par : Mélanie
three-stars
Amazon

Présentation de l’éditeur :
Entre une surdité profonde et une famille pas très aimante, Cara se trouve avec une vie plutôt difficile après son accident. Mais une rencontre avec la bonne personne peut souvent changer les choses.

Dès la présentation du livre, je me suis dit que j’étais tombée sur une énième romance à l’eau de rose, dans laquelle une pauvre jeune fille tombe amoureuse d’un riche jeune homme.

C’est à peu près çà mais bizarrement j’ai bien accroché dès le premier chapitre où l’intrigue se met en place assez rapidement. On plonge dans l’univers d’une jeune malentendante et l’auteur décrit assez bien le monde silencieux de son personnage.
Les personnages sont assez attachants et je dois avouer que j’ai dévoré le livre en 1H30 à peine, tant je me suis passionnée par cette romance.
L’enchainement des évènements nous tient en haleine sans arrêt, et lorsqu’un chapitre se termine, on a hâte d’entamer le suivant.
Quelques incohérences tout de même (un arbre très feuillu en plein mois de décembre à Lille restant peu probable) mais l’intrigue finalement prend le dessus.
La fin aussi inattendue que palpitante nous laisse complètement sur notre faim, et nous donne l’irrésistible envie de lire la suite, car oui ce roman n’est qu’une première partie. Dommage qu’on ne nous l’ait pas signalé avant, même si je me doutais qu’en 108 pages on n’aurait pas le temps de faire le tour de l’intrigue.

Je décerne 3 étoiles à cette romance car effectivement je me suis attachée aux personnages, finalement l’originalité de l’histoire m’a surprise car je ne suis pas friande de ce genre de romance, et bien sûr que je le recommanderais à un ami. Beaucoup de mes amies seraient ravies de ce genre d’histoire.

Leave a Reply