Serdhif de Cecile Koppel : coup de coeur puissance 2

Serdhif de Cecile Koppel : coup de coeur puissance 2Serdhif par Cecile KOPPEL
Series: Le monde d'Anaonil #2
Publié par Sudarenes le juin 2016
Genre: Science Fiction
Pages: 306
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
five-stars
Amazon

Ulysse et Auriane se retrouvent dans le monde d'Onil. Solim est mort. Comment Auriane pourra-elle retourner dans son monde et dans quels nouveaux pétrins Onil les mettra-t-il ?

Dans la même série : DimHénoé
Du même auteur : DimHénoé

Je vous ai déjà parlé de Cécile Koppel qui fut le moteur de la création de mon blog.

J’ai aussi eu la chance de critiquer le tome 1 du monde d’Anaonil qui était devenu le coup de coeur du mois d’ailleurs.

Et bien à quelques semaines de ma rencontre avec l’auteur (pour laquelle je vous réserve une belle interview avec photos à la clé et peut-être une jolie surprise) j’ai pu lire le tome 2 : Serdhif.

Il faut dire qu’il était attendu de pied ferme !

Cependant pas de surprise particulière concernant la qualité de ce livre : l’écriture fluide et le suspense magistralement orchestré par l’auteur dans le premier volume, fonctionne tout autant dans le second. Onil est toujours autant une tête à claque qui se met dans les situations les plus rocambolesques mais ce qui rend cette suite unique c’est que cette fois-ci on en apprend beaucoup plus sur la composition politique et le fonctionnement technologique de son monde.

Habituellement dans ce genre de livre le monde qui est différent du notre est celui qui est le plus noir, le plus négatif. Je me suis souvent prise à penser que notre monde était loin d’être différent de celui d’Onil voire sur certains aspects peut-être bien meilleur. Ca fait peur.

Cecile Koppel évite soigneusement les poncifs du genre et laisse le lecteur penser et se faire lui-même son opinion que ce soit sur les gens ou le monde.

Je reste cependant troublée par l’utilisation des noms Ulysse et Onil pour désigner la même personne. Dans le premier tome je me disais que ce changement suivait le changement de monde du héros, ce n’est pas le cas dans ce tome mais je compte bien poser la question à l’auteur.

Pour résumer le tome 2 est aussi bon que le tome 1 et on est tout aussi impatient de lire le tome 3 ce qui fait, qu’encore une fois, je mets sans hésiter les 5 étoiles et vous conseille vivement cette lecture addictive.

8 thoughts on “Serdhif de Cecile Koppel : coup de coeur puissance 2

  1. Pour répondre à la question concernant les noms que porte Onil au cour de l’histoire, et en particulier pourquoi ce nom d’Ulysse se retrouve dans le texte (en dehors des dialogues) alors qu’il s’appelle Onil, je vous invite à lire la réponse que j’ai faite à Magali LAFONT dans une interview pour son blog “Lectures Familiales” : https://lecturesfamiliales.wordpress.com/2016/06/07/interview-de-cecile-koppel/
    Merci à vous tous de partager avec moi l’enthousiasme que vous ressentez pour cette saga ! Cécile K.

  2. en fait, c’est dans la présentation du livre que Magali Lafont site ce que je lui ai dit à propos du nom de mon héros. : https://lecturesfamiliales.wordpress.com/2016/05/30/le-monde-danaonil-tome-1-auriane-de-celile-koppec/
    Je vous le copie-colle :
    “Quand il revient dans son monde, Onil continue à se penser lui-même comme « Ulysse »…ce « saut » qu’il vient de vivre est une étape déterminante de sa vie…de sa construction…peut-être est-ce pour prendre un peu de recul par rapport aux rebelles ? Plus certainement pour garder un lien avec ce monde qu’il vient de découvrir et où il s’est révélé à lui-même comme « celui qui visite des mondes ». Il va avoir avec ce nom d’ »Ulysse » d’autres rapports complexes dans la suite de l’histoire…;) à suivre !”
    Et … je me suis arrêtée là pour ne rien spoiler ! Magali vous résume la question :
    “Donc Solim et ceux de son monde continue de l’appeler Onil tandis que lui-même ainsi que Auriane, Ambroise, Sylvain le nomme Ulysse…dit comme ça c’est plus clair”

  3. Avis à ceux qui n’ont pas encore pénétré dans le monde d’Onil : prenez une grande inspiration, car vous allez en avoir besoin pour suivre les personnages dans leurs différentes péripéties, et vous vous retrouverez à bout de souffle à la dernière page, en redemandant, comme nous tous, les “initiés” qui ont lu et relu et rerelu ces fantastiques récits…

  4. Pingback: Le coups de coeur du mois d’octobre | Les Nouvelles Plumes

  5. Pingback: Calendrier des auteurs : Mai | Lectures familiales

  6. Pingback: Interview : Cecile Koppel | | Les Nouvelles Plumes

Leave a Reply