Une affaire de sang de Bonnie Macbird : Le retour de Sherlock Holmes

Une affaire de sang de Bonnie Macbird : Le retour de Sherlock HolmesUne affaire de sang par Bonnie Macbird
Publié par City editions le 3 février 2016
Genre: Policier
Pages: 239
Format: Ebook
Lu par : Emy
three-stars
Amazon

Présentation de l'éditeur :
Londres, 1888. Sherlock Holmes est déprimé après une enquête désastreuse. Même son fidèle Watson ne parvient pas à le sortir de la léthargie dans laquelle l’enquêteur de choc s’enfonce. Jusqu’au moment où une lettre lui parvient depuis la France. Elle est signée de Mademoiselle La Victoire, une star de cabaret, qui a besoin de l’aide de Holmes. Le fils illégitime qu’elle a eu avec un lord anglais vient en effet d’être enlevé.

A Paris, Holmes découvre que cet enlèvement n’est que la partie émergée d’une affaire tentaculaire. Une inestimable statue a été dérobée et des enfants employés dans une usine de soie disparaissent les uns après les autres. Les indices conduisent à un seul et même homme qui semble intouchable. Et extrêmement dangereux…

Plus jeune, j’ai aimé lire des aventures de Sherlock Holmes, suffisamment pour connaître le personnage mais pas assez pour devenir une experte.

Aussi, quand j’ai découvert une affaire de sang, je m’y suis plongée sans hésiter.

J’ajouterais même une mention particulière à la couverture : sobre et efficace, pour ma part elle a largement contribué à mon envie de lire ce livre.

Au premier abord, j’ai trouvé le style très proche de celui de Sir Arthur Conan Doyle. Dans cette version, l’auteure annonce dès le début qu’elle a trouvé une aventure inédite de Sherlock Holmes, racontée par le docteur Watson. Aucune surprise donc, elle annonce dès le début ce style si particulier.

Au fil des pages, est venu se superposer en filigrane l’ombre des films (les personnages étant incarnés par Jude Law et Robert Downey Junior). Même si cette impression m’a parue déstabilisante en premier lieu, c’est loin d’être un défaut… Les personnages n’en sont que plus crédibles.

L’intrigue, quant à elle, semble très simpliste au premier abord. Une antiquité volée, un enfant kidnappé. Deux enquêtes parallèles qui n’en font au final qu’une, tout en gagnant en complexité au fil des pages. Bonnie MacBird réussi même à ménager un effet de surprise dans le dénouement final. L’utilisation de personnages connus, les rappels des précédentes aventures des héros, l’utilisation des films pour leur donner vie permet d’alléger l’histoire en coupant à toute partie descriptive trop poussée.

A mon avis, ce livre ne nécessite pas la connaissance de l’univers de Sherlock Holmes… au pire à sa lecture on pourrait être tenté de découvrir d’autres histoires du célèbres détective.

Le point négatif en ce qui me concerne réside dans un détail assez trivial : la mise en page du livre.
J’ai lu la version ebook, et j’ai été réellement gênée par la façon dont les dialogues étaient présentés. De simples passages à la ligne, sans tirets, rendant parfois la compréhension délicate. J’ignore si cette présentation sera reproduite dans la version papier, mais cela nécessiterait une correction…

En conclusion, Une affaire de sang est un très bon policier, donnant vie à Sherlock Holmes pour une nouvelle aventure. Pas d’ennui au cours de la lecture, les multiples rebondissements – mêmes mineurs – gardent le lecteur en haleine. Une fois entamé, je n’ai pas pu le lâcher avant la dernière page !

Je le recommanderais sans peine à mon entourage.

Leave a Reply