Camille mon envolée de Sophie Daull : un crève-coeur

Camille mon envolée de Sophie Daull : un crève-coeurCamille, mon envolée par Sophie Daull
Publié par Le livre de poche le 24 août 2016
Genre: Autobiographie
Pages: 192
Format: Ebook
Lu par : Mélanie
four-stars
Amazon

Présentation de l'éditeur :
Camille, 16 ans, a été emportée en quatre jours par une fièvre foudroyante. Dans les semaines qui ont suivi la mort de sa fille, Sophie Daull a commencé à écrire. Écrire pour ne pas oublier Camille, son regard « franc, droit, lumineux », les moments de complicité ; l'après, le vide, l'organisation des adieux, les ados qu'il faut consoler, les autres dont les gestes apaisent. Écrire pour rester debout, vivre quelques heures chaque jour en compagnie de l'enfant disparue, endiguer le raz de marée des pensées menaçantes.
Loin de l'épanchement d'une mère endeuillée, Camille, mon envolée est le récit d'une résistance à l'insupportable, où l'agencement des mots tient lieu de programme de survie.

Pfiou, quel livre !

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en le recevant. Le titre et la couverture ne me disait trop rien.

J’ouvre le livre et je me rends compte que c’est écrit sous forme de journal secret. C’est en fait une maman qui écrit à sa fille décédée d’une étrange maladie. Elle raconte les jours précédant le décès mais aussi les jours qui suivent. Le tout, de façon bouleversante, à tel point que j’ai été très émue.

Je me suis totalement identifiée à cette maman qui décrit de façon poignante les derniers moments de sa fille. L’histoire de Camille m’a bouleversé au plus haut point.

Le format choisi pour ce livre nous fait côtoyer au plus près la famille en deuil.

J’avais l’impression de lire un journal interdit, comme s’il avait été publié par erreur, ce qui rend le récit d’autant plus intense. Sophie Daull s’adresse à sa fille, ce qui accentue ce sentiment qu’on ne devrait pas lire ceci.

Je décerne 1 étoile pour l’histoire bouleversante de la famille de Camille.

Je donne la 2ème étoile pour les personnages : les individus secondaires ne sont pas très présents et c’est très bien comme ça.

La 3ème étoile je la donne avec plaisir, car je le recommanderais volontiers à mes ami(e)s.

La couverture est toute simple mais rend le livre humble, vraiment dans l’esprit d’un journal intime, elle mérite donc la 4ème étoile.

On rate de peu la 5ème étoile… simplement parce que je l’ai lu en ebook. Sans çà, c’était un sans-faute.

Quel talent !

2 thoughts on “Camille mon envolée de Sophie Daull : un crève-coeur

  1. Pingback: Le coups de coeur du mois de novembre | Les Nouvelles Plumes

  2. Pingback: La suture de Sophie Daull : un fil trop voyant | Les Nouvelles Plumes

Leave a Reply