Les décharnés de Paul Clément : Une histoire de zombie qui a du corps

Les décharnés de Paul Clément : Une histoire de zombie qui a du corpsLes décharnés par Paul Clement
Publié par Amazon le 29 novembre 2015
Genre: Horreur
Pages: 334
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
five-stars
Amazon

« Provence. Une journée de juin comme une autre... jusqu'à ce que tout bascule dans l'horreur.
Imaginez que tous vos repères quotidiens ne soient soudain plus que des résidus du passé. C'est la situation à laquelle Patrick, un agriculteur asocial, se retrouve confronté de la manière la plus brutale possible. Et que va-t-il bien pouvoir faire de cette foutue gamine qu'il vient de sauver de ces monstres qui errent dehors ? Sa vie vient de changer à tout jamais et pourtant ce n'est que le début. »

Du même auteur : Creuse la mort

Retrouvez également cette critique sur le blog Book addicts

Je ne suis pas fan des histoires de zombies, loups-garous, vampires et autres qui envahissent les rayons des librairies et noient les auto-édités.

En ce qui concerne les histoires de zombies, de toute façon, nous avons toujours à peu près la même histoire de survivants d’une grande ville américaine avec, de préférence, un héros seul et malheureux qui trouve un groupe de survivants dont il devient le leader et qui se bat, en plus des zombies, contre la grosse méchante société qui a créé le virus zombifère. Afin de ne pas trop lasser, on aura, bien sûr, l’histoire d’amour qui finit mal suite à une morsure et le méchant membre qui mettra le groupe en danger à cause de son égoïsme.

Aussi quand j’ai entamé les décharnés ce n’était pas forcément avec enthousiasme.

Et pourtant, Paul Clément a réussi à complètement changer la donne. Comment ? En inversant totalement les règles du récit de zombies. Grande ville dites-vous ? Paul Clément lui fait venir ses zombies jusque dans une petite ferme de provence. Le héros ? Un vieil agriculteur râleur, misanthrope et grassouillet. Quand au groupe il se constitue… d’une petite fille.

L’histoire de Paul Clement est surtout une histoire d’amour entre une petite fille et un vieil homme ronchon dans un monde dévasté par les zombies.

L’écriture est excellente et l’humour suffisamment présent pour ne pas sombrer dans le mélodrame. Pourtant on est touché, on ne peut que l’être, surtout à la fin.

Si, comme moi, vous n’aimez pas les histoires de zombies, je vous conseille de lire celle-là. Si vous êtes un auteur par contre, cette lecture indispensable vous montrera que, même pour un sujet aussi éculé que les zombies, il y a toujours moyen quand on a du talent, de faire quelque chose de vraiment original.

Je mets donc sans hésiter une étoile pour les personnages, l’écriture et l’histoire. Je mets aussi une étoile pour la recommandation.

Je souhaiterais cependant ajouter une étoile supplémentaire pour la couverture qui est vraiment bien faite.

5 thoughts on “Les décharnés de Paul Clément : Une histoire de zombie qui a du corps

  1. Non, non ce n’est pas un livre à litres d’hémoglobines meme s’il y a des zombies bien sûr. Par contre j’ai bien aimé le fait qu’il prenne le modèle complètement à contre-sens.

  2. Pingback: Le coup de coeur du mois de février de 2017 | Les Nouvelles Plumes

  3. Pingback: Creuse la mort de Paul Clément | Lectures familiales

  4. Pingback: Creuse la mort de Paul Clement : vous ne verrez plus le jardinage de la même façon | Les Nouvelles Plumes

Leave a Reply