Le dernier bourreau de Françoise Seignol : Un flic chez les nazis

Le dernier bourreau de Françoise Seignol : Un flic chez les nazisLe dernier bourreau par Françoise Seignol
Publié par Amazon le septembre 2015
Genre: Policier
Pages: 108
Format: Ebook
Lu par : Audrey
four-stars
Amazon

Le célèbre pianiste juif Gabriel Heselman s'apprête à donner son dernier concert. L'âge et l'arthrose ont eu raison de sa volonté. Mais ce soir, il ne jouera qu'une partition, au grand dam de son imprésario; ce soir, il jouera les Préludes de Chopin; ce soir, il jouera sa libération, après, il partira. Devant une salle comble, il est plus virtuose que jamais... D'un seul coup, il a quinze ans, les cheminées des crématoires de Buchenwald fument, les SS ont les yeux braqués sur lui! Les souvenirs affluent. Gabriel s'enfuit sur une île; il doit oublier les fantômes de son passé. Mais ce qu'il ignore, ce qu'il ne peut imaginer, l'impossible, va le mettre face à une réalité vieille de soixante ans qu'il a fuie toute sa vie.

Après ma dernière critique, je recherchais un livre bourré d’émotions, c’est pourquoi j’ai jeté mon dévolu sur “Le dernier bourreau “. Passionnée d’histoire et particulièrement à tout ce qui touche à la seconde guerre mondiale, je me suis donc attaquée à ce roman.

Ce livre m’à touchée et profondément émue. Et cela fait du bien. L’histoire d’un juif ayant vécu l’horreur ne peut que toucher. Mais ce qu’il y a d’original dans ce livre, c’est que l’auteur ne fait pas dans le mélodrame. L’horreur des camps nazis est certes évoquée, mais c’est tellement fait intelligemment que cela rend les passages évoquant l’horreur plus supportables. Ce que j’ai trouvé magnifique dans ce récit, c’est la force du héros qui a su,malgré un passé qui le hante jour après jour, trouvé un peu de bonheur à travers la musique. Gabriel à un prénom d’ange qui a vécu l’enfer.

Ce livre traite une période de l’histoire mainte et mainte fois abordée sans pour autant être mélodramatique. On dit que la musique adoucit les moeurs, mais dans ce roman elle fait bien plus. Elle permet au héros de continuer à vivre.
Le côté roman policier de ce livre est très ingénieux. Un inspecteur rencontré par hasard sur la route du soleil, un lieu paradisiaque, des insulaires tous énigmatiques, voilà qu’il n’en fallait pas plus pour donner du pep’s à ce qui aurait pu ressembler à un énième livre sur l’horreur des camps nazis.
Vous avez donc compris que j’accorde une étoile pour l’histoire originale.

Quand aux personnages, ils sont tous très attachants. Gabriel, parvenu à la fin de sa carrière et quasiment à la fin de sa vie, et un homosexuel qui s’assume. Mais le personnage le plus attachant, est sans aucun doute Tote. Mêlé de près au passé de Gabriel sans le savoir, il va lui redonner goût à la vie.
L’auteur décrit les lieux d’une telle façon que l’on a l’impression d’y être. Beaucoup de détails, une écriture rythmée et fluide font que l’on passe un très bon moment. De plus, le dénouement est plus que surprenant.

J’ajouterais donc une étoile pour les personnages et une étoile pour l’écriture.

Je conseillerai donc fortement ce livre à un ami. Un thriller rondement mené rempli d’émotions, voilà à quoi pourrait se résumer ce livre. Ce livre est un gros coup de coeur et une belle découverte. Je lui donne donc deux étoiles supplémentaires.

Leave a Reply