Dieu me déteste de Hollis SEAMON : une leçon de vie

Dieu me déteste de Hollis SEAMON : une leçon de vieDieu me déteste par Hollis SEAMON
Publié par 10/18 le 7 mai 2015
Genre: Litterature française
Pages: 240
Format: Ebook
Lu par : Laetitia
four-stars
Amazon

New York, hôpital Hilltop. Richard Casey aura bientôt 18 ans.Comme tous les adolescents, il voudrait faire la fête, draguer, s’envoyer en l’air, tomber amoureux, danser, fumer, boire, et tout recommencer. La différence, c’est que Richard sait qu’il ne fêtera jamais ses 19 ans. il est un peu plus pressé que les autres et pour vivre fort, il lui faut déjouer les pièges de tous ceux qui préféreraient le voir vivre un peu plus longtemps. Heureusement, Richard a de la ressource, du courage et un solide sens de l’humour. Alors il va ruer dans les brancards. Et si Dieu le déteste, il est prêt à rendre coup pour coup. Vous n’êtes pas près d’oublier Richard Casey, comment il mena une révolution contre le corps médical, se glissa dans les draps de la jolie fille de la 302, réussit une évasion périlleuse avec la complicité d’un oncle dysfonctionnel, évita de tomber sous les coups d’un père vengeur, et joua finalement son destin au poker, dans un des plus beaux bluffs jamais montés contre le sort.Hollis Seamon vit à New York où elle enseigne l’anglais. Pendant des années, elle a arpenté les couloirs d’un hôpital pour rendre visite à son propre fils. Fascinée par le monde qu’elle y a découvert et les adolescents qu’elle y a rencontrés, elle a un jour décidé de rendre hommage à leur fougue et leur panache.

Un ado en phase terminale d’un cancer.

Sujet ô combien réaliste, ô combien délicat, la narration peut vite sombrer dans le pathos, et le lecteur sombrer dans la déprime avec de tels sujets.

Et bien pas du tout!

J’ai adoré lire ce livre, raconté à merveille par l’auteur. Oui on  veritablement l’impression que c’est ce personnage Rcihard , cet ado qui raconte lui même.

Et Richard, certes malade, certes en soins palliatifs n’en reste pas moins un ado… avec des envies et besoins d’ado.

il se dit atteint du syndrome DMD ( Dieu me déteste) oui pour être si jeune en soins palliatifs c’est que .. Dieu le deteste . !

Et tout ça est raconté avec juste la bonne dose d’humour, de réalisme, de grain de folie, de spontanéité…

On s’attache à Richard, à son amie Sylvie, à sa mère ( qui craint toujours que son fils chope le moindre microbe) , sa grand mère ( plutôt raisonnable mais “complice” à ses heures pour laisser son petit fils vivre en ado et pas seulement en patient, à son oncle ( déjanté qui saura apporter le grain de folie necessaire… sa façon à lui de soutenir Richard) à Edward l’infirmier  si réaliste, empathique….

Pas de sentiment de malaise ou de tristesse pedant la lecture.

Spontaneité, vitalité d’un ado qui pense et tente d’agir comme tel face à des adultes, du personnel médical le voyant avant tout comme un patient, condamné, avec qui l’on prend d’infinies précautions pour éviter .. éviter quoi? de mourir quelques jours avant?

L’issue chacun la connaît, personne ne peut la changer. Tous essayent de la repousser mais finalement ne faut il pas surtout profiter pleinement du temps qu’il reste?

un coup de coeur, 4 étoiles ( pour l’histoire vraiment racontée de façon à ce qu’on ai l’impression de lire les confidences de Richard; les personnages réalistes crédibles auxquels on s’attache , que l’on comprend, pour qui l’on fait preuve d’empathie; le style d’écriture vraiment adpaté à l’histoire et au personnage principal sans pour autant etre simpliste ou minimaliste; je recommande ce livre j’ai vraiment passé un agréable moment en le lisant ).

One thought on “Dieu me déteste de Hollis SEAMON : une leçon de vie