Petite agitée de Manon Manoeuvre : Petite chenille devient papillon

Ce livre pourrait ne pas être adapté à un jeune public compte tenu de l'usage de contenu à caractère sexuel, usage de drogue et d'alcool et/ou de violence.
Petite agitée de Manon Manoeuvre : Petite chenille devient papillonPetite agitée par Manon Manoeuvre
Publié par Flammarion le 14 janvier 2015
Genre: Autobiographie
Pages: 246
Format: Ebook
Lu par : Mélanie
three-stars
Amazon

C'est l'histoire d'une fille... Manon vit avec sa mère à Los Angeles. Son père, elle ne le voit que deux fois par an. Durant l'adolescence tout bascule. Une menace de suicide, un séjour en internat pendant son anniversaire et deux rencontres avec la police plus tard, elle fait le mur une nuit et rencontre Ides ennuis plus grands qu'elle. Drogues, garçons plus âgés, thérapeutes, son besoin d'attention l'entraîne dans une spirale dangereuse. Manon se rebelle contre les normes de Santa Barbara, ville sous Prozac et vin blanc. Surtout ne pas faire de vagues. Surmenée par ces événements, la mère de Manon décide de la placer dans une école de haute sécurité dans l'Utah. Au milieu du désert et des montagnes, la dépression de Manon s'aggrave. Le soutien de sa famille américaine et française lui permet de garder la tête hors de l'eau. Entourée d'ados toxicos, forcée de prendre des antidépresseurs deux fois par jour, Manon se sent devenir un zombie. Manon rêve d'évasion. Entre les meetings avec son thérapeute, Monsieur B., et les coups de fil hebdomadaires avec son père et sa mère, Manon surmonte ses démons petit à petit, laissant derrière elle la petite agitée qu'elle était pour devenir une jeune femme...

J’ai choisi ce livre en grande partie car c’est une autobiographie. Je n’ai pas forcément fait attention au nom de l’auteur.

Manon est en fait la fille du célèbre Philippe MANŒUVRE.

Quand je vois le titre et que je comprends qui est cette demoiselle, je ne vois vraiment pas en quoi sa vie peut être agitée. Je m’attends à l’histoire d’une jeune fille qui baigne dans l’argent.

En réalité, Manon vit avec sa mère aux Etats-Unis, et son père vit en France avec sa nouvelle compagne.

La première partie du livre est consacrée à la description des frasques de Manon. Elle nous explique son besoin de braver l’interdit. Le langage utilisé est celui d’une jeune fille et certains passages sont même plutôt crus. Mais ils reflètent totalement l’esprit de l’auteure à ce moment-là.

Devant les frasques de sa fille, sa mère décide de la placer dans un centre éducatif fermé pour adolescents en difficulté, à la limite de la délinquance.

La deuxième partie du livre est consacrée à la description de l’endroit par Manon, mais aussi à son état d’esprit.

On plonge alors dans un système éducatif à l’américaine qui ne pourrait pas exister en France. L’auteure décrit bien le fonctionnement de l’endroit avec les différences de niveau, et les différents protocoles à respecter. Elle nous explique aussi son mal-être à se retrouver dans cette prison pour ados dans laquelle elle n’a pas sa place.

En tant que maman, je me suis posée des questions sur ces méthodes d’éducation extrêmes. Je pense que la vocation de ce livre est là : Comment ferions-nous pour canaliser les comportements dangereux de nos enfants ? Doit-on vraiment en arriver à des solutions radicales ?

Je vais le noter 3 étoiles :

La première étoile, je l’attribue sans conteste à Manon, l’auteure et héroïne du livre. Elle nous livre sans fausse pudeur sa personnalité, ses bêtises, et sa façon de penser.

La deuxième étoile pour l’originalité du récit. On trouve bien deux parties distinctes : la première où Manon nous décrit sa « révolte », et la deuxième où elle nous raconte son enfermement dans ce centre éducatif américain.

La troisième étoile, je l’accorde volontiers car je le conseillerais à tous les parents qui se retrouvent en difficultés devant leurs ados rebelles. Peut-être arriveront-ils à mieux cerner le comportement de leurs minis adultes.

Et d’un point de vue personnel, j’ai vraiment admiré la relation que Manon entretient avec son papa. Malgré la séparation de ses parents, la jeune fille a su garder cette confiance et cet amour pour son père. C’est d’ailleurs ce lien qui aidera l’auteure à sortir de cette passe difficile. Un beau message d’espoir pour tous les enfants et adolescents qui se retrouvent au milieu de parents en guerre.

One thought on “Petite agitée de Manon Manoeuvre : Petite chenille devient papillon

  1. Pingback: Le coup de coeur du mois de mars 2017 | Les Nouvelles Plumes

Leave a Reply