La nuit n’est jamais complète de Niko Tackian : A perdre haleine

Ce livre pourrait ne pas être adapté à un jeune public compte tenu de l'usage de contenu à caractère sexuel, usage de drogue et d'alcool et/ou de violence.
La nuit n’est jamais complète de Niko Tackian : A perdre haleinela nuit n'est jamais complète par Niko Tackian
Publié par Pocket le 13 avril 2017
Genre: Thriller
Pages: 256
Format: Ebook
Lu par : Aurore
four-stars
Amazon

La route à perte de vue au milieu d'un désert de rocaille. Arielle et Jimmy parcourent le bitume au volant de leur vieille Ford. Mais quand le père et la fille tombent sur un barrage de police et sont obligés de passer la nuit sur place, tout dérape... Ils se réveillent seuls, abandonnés, naufragés de l'asphalte. À quelques kilomètres de là, deux immenses tours métalliques se dressent, cadavres rongés par la rouille et le temps. Quelques maisons en tôle froissée se serrent pour se protéger du vent. Cette ancienne mine sera leur refuge. Ou leur pire cauchemar...
Mais ce voyage au cœur des ténèbres est-il vraiment un hasard ?

Si c’était à refaire, je lirais ce livre d’une seule traite. Je n’ai malheureusement pas eu cette possibilité, mais c’est bien le genre de roman où on plonge dedans dès les premières pages et dont on ne ressort qu’après l’avoir fermé. Le suspens vous tient et ne vous lâche plus, les personnages sont plus que mystérieux et on se dit qu’on va peut-être en apprendre plus à la page suivante, au chapitre suivant…

On suit ces 5 personnages perdus au milieu de nulle part, sans possibilité de communiquer vers le reste du monde, essayant de survivre tant bien que mal. L’auteur flirte avec le fantastique très rapidement et prend le chemin de l’histoire d’horreur petit à petit. Tout le long de la lecture, on se demande s’il s’agit vraiment de fantastique ou si on aura droit à une explication réaliste. Alors on échafaude des théories de toutes sortes. Je n’en dirai pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte, mais sachez que la fin est loin d’être décevante. Et elle explique aussi pourquoi on n’en sait peu sur les personnages.

Au fur et à mesure de la lecture, je me disais que l’histoire ferait un excellent film. Et puis je me suis renseignée un peu sur l’auteur et j’ai vu qu’avant d’être écrivain, il était d’abord scénariste. C’est vraiment sans surprise, car son livre est très visuel. Les descriptions sont précises mais sans être surchargées ni ennuyeuses. Les images que l’on se fait du décor sont nettes. Le style d’écriture est juste, il vous emporte à la frontière de l’horreur. Les chapitres courts (61 chapitres pour 270 pages) participent fortement à la tension qui monte et à l’enchaînement des différentes scènes.

En résumé, nous avons donc là un très bon thriller et un auteur à suivre. D’un point de vue personnel, je vais sans aucun doute aller vers les 2 autres livres de Niko Takian.

J’attribue donc 4 étoiles à ce roman : une pour l’histoire sans répit qui happe le lecteur, une pour le style qui colle parfaitement à l’histoire, une pour les personnages qui sont totalement intégrés au mystère, et la dernière car je recommande vraiment ce livre à tous les amateurs du genre. Je l’ai lu en numérique et je regrette de ne pouvoir attribuer l’étoile pour le livre papier, car l’image de la couverture est vraiment très réussie également.

Leave a Reply