Réalités invisibles de Eric Costa : Vous entrez dans une nouvelle dimension

Réalités invisibles de Eric Costa : Vous entrez dans une nouvelle dimensionRéalités invisibles par Eric Costa
Publié par Auto-édité le 15 juin 2014
Genre: Fantastique
Pages: 147
Lu par : Ciena
three-stars
Amazon


Par l'auteur d'Aztèques : Harem, roman lauréat du Salon du Livre Paris 2017 par le jury Amazon KDP Laissez-vous happer par l’étrange, l’occulte et l’insolite le temps de six nouvelles : Suivez Marion lorsqu'elle découvre une mystérieuse chenille bleue. Explorez un manoir dont les murs semblent changer de place. Accompagnez Alzius dans une forêt peuplée de voix étranges. Voyagez toute une nuit dans les souvenirs d'Alex...

Du même auteur : Harem

“Réalités invisibles” est un recueil de nouvelles fantastiques écrites par Eric Costa. Il s’agit de son premier livre avant “Harem” que nous avions critiquer récemment.

Il est intéressant, lorsqu’on lit les deux livres, de voir les progrès faits par l’auteur. Il est dommage que nous n’ayons pas reçu “Réalités Invisibles” en premier. Souvent ça permet aussi d’être plus indulgent pour le second au vu des efforts fournis par l’auteur….

Bref, “Réalités invisibles” est, comme je le disais, un recueil de nouvelles façon “quatrième dimension”. L’écriture démontre déjà de bonnes aptitudes bien qu’elle soit bien moins bonne que celle de “Harem”. Il est clair cependant que l’auteur est très doué pour le fantastique et devrait continuer dans cette voie.

Les nouvelles sont toutes distrayantes et, souvent, la fin est peu prévisible. Elles sont pourtant malheureusement trop courtes et pas assez développées. On sent bien là l’auteur qui se cherche et n’a pas confiance en ses capacités. A tort d’ailleurs car même avec ses défauts “réalités invisibles” est vraiment très agréable à lire et on le finit vite, souvent à regret d’ailleurs.

La qualité du livre est par contre très mauvaise : caractères différents selon les nouvelles, mauvais formatage. Bon on ne va pas chipoter mais le contenu étant de qualité c’est un peu dommage.

Pour résumer, “réalités invisibles” prouve que l’auteur a un véritable potentiel pour le fantastique et on l’attend de pied ferme sur le sujet. C’est d’autant plus formidable que l’écriture est très différente de celle de “Harem”. Si on fait fi du manque d’expérience qui se voit dans ce livre, Eric Costa semble être doué pour écrire dans des genres différents et nul doute que nous assistons à l’émergence d’une valeur littéraire sûre.

Les histoires contées dans “réalités invisibles” sont très originales et distrayantes. Je les ai vraiment beaucoup appréciées et elles auraient mérité d’être plus développées. Les personnages sont très bien décrits.

Je met donc une étoile pour les histoires, une pour les personnages et une troisième pour l’écriture qui, si elle est perfectible, montre déjà de très bonnes bases.

Leave a Reply