Les loups de Sherwood de Nicolas Digard : Tout au long du chemin

Les loups de Sherwood de Nicolas Digard : Tout au long du cheminLes loups de Sherwood par Nicolas Digard
Publié par Plon le 28 avril 2016
Genre: Roman historique
Pages: 480
Format: Ebook
Lu par : Aurore
three-stars
Amazon

Et si tout ce qu'on croyait savoir de Robin des Bois était faux ? Voici l'histoire de Robin de Loxley et de Marianne de Beaumont, bien loin de la version romantique que nous connaissons.
" - Quel est ton nom, messire ?
- Robin.
- Robin d'où ?
- Robin de nulle part. Je ne veux plus dépendre d'aucune terre. La vieille caresse la capuche de loup de ses doigts minces.
- Robin Hood..., dit-elle en appuyant le mot. Que Dieu te garde. "
1189 : le royaume Plantagenêt, qui s'étend de l'Écosse à l'Aquitaine, est ruiné par la croisade d'un roi Richard élevé en Poitou qui ne parle pas un mot d'anglais et déteste l'Angleterre. Le quotidien est sombre et violent, pour les modestes paysans qui s'efforcent de survivre aux hivers rigoureux comme pour les noblions qui tentent d'assouvir leur ambition au prix des plus viles bassesses.
Dans ce contexte troublé, Robin de Loxley, homme révolté, dévoré par la vengeance et l'ambition, fin stratège, chef de bande violent et tyrannique, construit sa légende. Lorsqu'il s'empare lors d'un pillage de la jeune Marianne de Beaumont, le Loup de Sherwood est loin d'imaginer le destin qui les attend.
Voici leur histoire, bien loin de la version romantique que nous connaissions.

Robin des Bois est un personnage de légende dont l’histoire est racontée depuis plusieurs siècles. Le personnage en lui-même a été présenté de bien des manières, mais le fond reste le même : il vole aux riches pour donner aux pauvres.

La version de Nicolas Digard est très loin de la vision romantique de l’histoire couramment répandue. On entre dans un monde de trahisons très sombre. Robin ne pense qu’à se venger et Marianne déteste Robin, qu’elle a épousé par obligation. L’auteur a donc une approche très réaliste de ce mythe et de l’époque. En effet, Robin vole aux riches pour distribuer aux pauvres, mais on peut se douter que ce type de partage ne se déroule pas forcément de façon aussi idéaliste que décrit dans les livres.

Les personnages sont crédibles, avec des qualités et des défauts. On retrouve toute la bande de Robin des Bois, frère Tuck, Petit Jean… Tous ont leur passé qui les a conduit auprès de Robin. Le roi des voleurs n’a rien de glorieux car il a plus hérité du côté truand que du côté bienfaiteur. Marianne a récupéré le rôle de la princesse déshonorée et rejetée à qui on ne laisse pas le choix, symbole de la condition de la femme au Moyen-Age.

L’auteur a opté pour un style de phrases très courtes avec un vocabulaire riche. Cette écriture est bien maîtrisée et met en valeur cette version cruelle de la légende. Ceci-dit, il ne faudrait pas en abuser car ça donne parfois un récit hachuré.

J’ajouterais tout de même un bémol sur l’histoire. Comme vous pouvez le deviner, elle n’est pas originale puisque c’est une adaptation d’une légende connue de tous. On y retrouve même l’épisode de la flèche plantée au milieu de la flèche précédente. Et ce n’est pas l’originalité qui est en cause, mais plutôt la mise en forme. Il manque une sorte d’unité d’ensemble. On a simplement des évènements mis bout à bout, parfois avec des liens de cause à effet, mais dans l’ensemble, on ne sait pas vraiment où l’auteur veut emmener le lecteur.

Dans l’ensemble ce fut une bonne lecture, plus proche du vrai roman historique que de la légende. Je lui attribue 3 étoiles : une pour le style, particulier mais réussi, une pour les personnages et une pour la recommandation.

 

Vous aimez notre blog et cette critique vous a donné envie de lire ce livre ? Cliquez sur le lien juste au dessous du titre. Ca ne vous coûtera pas plus cher mais ça permettra aux Nouvelles Plumes de toucher une petite commission sur votre achat et aidera au développement du blog. Merci

Leave a Reply