Clos Margot de Marie Thérèse Constinanza : qui peut le plus …

Clos Margot de Marie Thérèse Constinanza : qui peut le plus …Clos Margot par Marie-Thérèse Continanza
Publié par Editions Saint-Honoré le 20 octobre 2016
Genre: Romance
Pages: 465
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
three-stars
Amazon

Sophie serait parfaitement heureuse avec Eric, si elle n’éprouvait le sentiment d’un danger permanent et indescriptible planer sur eux.
Un jour, un vieil homme surgit et lui fait certaines révélations qui vont bouleverser sa vie et celle de son compagnon. Dès lors, les deux jeunes gens sont emportés dans une spirale historique sur fond d’intrigues et d’amour interdit.

Vous n’apprendrez rien de nouveau sous le soleil si je vous dit que j’ai une sainte horreur des romances. Je l’ai tellement dit partout sur le site que ça m’épate qu’on continue à me proposer d’en lire.

Pourtant j’ai accepté de lire Clos Margot pour deux raisons : la première est que l’auteur est juste adorable et la seconde parce qu’on me promettait (du moins la quatrième de couverture) du mystère et de l’historique.

Alors qu’ai-je pensé de ce livre ? Je dirais que j’en ai pensé suffisamment de bien pour en penser aussi beaucoup de mal.

Je vais vous expliquer.

L’histoire de Clos Margot commence très banalement comme n’importe quelle romance classique : un homme et une femme amoureux qui ne se comprennent pas et se créent plein de problèmes pour rien. En l’occurrence ici, on a une héroïne, à la limite du bipolaire, qui s’en va pour un oui ou un non et une homme, à la limite de la descente de lit, qui se morfond jusqu’à ce qu’elle revienne, lui pardonne et rebelotte. Pour être totalement honnête j’ai même failli refermer le livre très vite et puis… arrive Clos Margot et là tout change complètement. On est entraîné dans une histoire à la Dumas, entre présent et passé, intrigues et meurtres, jusqu’au final qui est vraiment émouvant.

Pourtant je suis furieuse.

Furieuse parce que l’écrivain a largement la qualité d’écriture des plus grands auteurs de romans historiques et a préféré se concentrer sur cette amourette qui, pour moi, était largement secondaire alors qu’elle avait matière à écrire un des plus grand roman contemporain.

Tout y était : l’époque, les personnages, les décors. Avec l’auteur, on revivait vraiment la France de Louis XIV. Il aurait suffit d’utiliser les événements de cette époque et y tisser la romance en toile de fond. Elle a pris le parti d’utiliser des personnages et un contexte pour illustrer une histoire au final pas si originale. Dommage.

On se retrouve ainsi avec un tas d’événements qui auraient pu vraiment être développés mais n’ont au final pas servi à grand chose View Spoiler ».

Bref j’éprouve un grand ressentiment pour cet auteur qui aurait pu m’envoyer vraiment très loin, en avait la capacités mais s’est contentée, au final, de très peu en comparaison de son talent. Trop grande humilité ? Je l’espère et attend avec impatience le prochain.

Autre point négatif, la couverture est juste atrocement laide et n’a aucun rapport avec l’histoire.

Je conseille tout de même de lire ce livre ne serait-ce que pour l’écriture vraiment fine de l’auteur.

 

 

2 thoughts on “Clos Margot de Marie Thérèse Constinanza : qui peut le plus …

  1. Si l’éditeur en avait été vraiment un et non une plateforme de publication, il y aurait eu une direction d’ouvrage qui aurait sans doute proposé à l’auteur d’orienter son roman.

Leave a Reply