Les tribulations de Cameliope de Pauline Hirschauer : LNF

Les tribulations de Cameliope de Pauline Hirschauer : LNFLes tribulations de Cameliope par Pauline Hirschauer
Publié par Auto-édité le 14/04/2017
Pages: 288
Format: Livre papier
Lu par : Flo
Amazon

Capcity-le-Soubresaut, petite ville de la banlieue parisienne. Caméliope, mère de trois enfants, vient tout juste de divorcer. Au cœur de sa métamorphose de jeune femme, un voisinage épique, un site de rencontre givré et un amour sur bout de trottoir s’entremêlent à une bonne dose d’auto-dérision.
La fille de sa voisine, dont Caméliope est la marraine, s’envole dans le cadre de ses études pour les Indes. Caméliope découvre alors peu à peu ce pays à travers les mails de sa filleule, jusqu’au coup de téléphone de l’ambassade annonçant sa disparition...
Les voisins déjantés et solidaires décident alors de partir sur place pour retrouver la jeune fille. Curieuse enquête quasi-policière dans l’immensité vertigineuse du sous-continent indien...

Ce roman ne m’a clairement pas plu du tout. Je n’aime pas donner un avis négatif à un livre car un cas de conscience se pose toujours à moi.  Malheureusement, dans ce cas précis je n’ai pas le choix.

Je me suis profondément ennuyée, je n’ai malheureusement pas réussi à accrocher avec les personnages. Je n’en ai même pas trouvé un qui sortait du lot.

Le vocabulaire utilisé n’était vraiment pas facile du tout…pourtant la langue française est mon métier mais là…ce fut lourd. Entre des mots qui ne sont pas accessibles au commun des mortels, des tournures de phrase parfois pompeuses et des répétitions permanentes, cela fut douloureux comme lecture.

Ce roman est clairement coupé en deux parties, l’avant voyage et l’aventure en elle-même que je finissais par espérer pour avoir plus de relief, d’actions. Et bien…non, toujours rien, le calme plat.

Dans la fin du récit me voilà avec des phrases en anglais… mince, mon anglais est loin, très loin… je vais être honnête, je n’ai même pas pris la peine d’essayer de traduire pendant de longues minutes, ni même d’utiliser le traducteur Internet… de toute façon, je ne suis pas bien certaine que cela aurait aidé l’histoire.

Je ne peux donc malheureusement pas attribuer d’étoiles à ce roman car même la couverture ne m’inspire pas : un rose trop prononcé, une quatrième de couverture … jaune à l’écrit rose.

Je suis navrée pour l’auteur mais pour moi ce roman est un coup dans l’eau… Il pourrait plaire à des personnes passionnées par l’Inde ou qui connait ce pays mais ce ne fut pas mon cas.

Leave a Reply