Le fruit de ma colère de Mehdy Brunet : un goût de trop peu

Le fruit de ma colère de Mehdy Brunet : un goût de trop peuLe fruit de ma colère par Mehdy Brunet
Publié par Taurnada le 15 mars 2018
Genre: Thriller
Pages: 224
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
three-stars
Amazon

Le jour où Ackerman vient demander de l'aide à Josey Kowalsky, le compte à rebours a déjà commencé. Il faut faire vite, agir rapidement. Josey n'hésite pas un seul instant à venir au secours de cet homme qui, par le passé, a su le comprendre. Ensemble, ils vont découvrir que la colère et la vengeance peuvent prendre bien des visages. Et s'il était déjà trop tard ?

Il y a quelque temps de ça j’avais eu la chance de critiquer le premier livre de Mehdy Brunet intitulé « Sans raison ». J’avais fait la remarque que j’avais l’impression que l’auteur en avait encore sous le capot et je me demandais donc avec impatience ce que le prochain allait donner et… j’ai été déçue 

Mais commençons par le positif.

Dans « Le fruit de ma colère », nous allons retrouver Josey et Ackerman (le livre commence où le premier finit). L’histoire encore une fois, au delà du simple thriller, nous fait nous poser des questions du genre « et nous qu’aurions-nous fait ? ». Mieux encore, dans ce tome, l’auteur nous invite à ne pas spécifiquement se laisser avoir par les apparences. On commence donc le livre dans l’état d’esprit « ces salauds de méchants » pour finir par un « euh, finalement je sais plus trop… ».

L’écriture est, à mon avis, moins bonne que celle du premier tome. En fait, j’ai la sensation que l’auteur était à l’étroit dans le format imposé par le livre et que son histoire, plus développée et en prenant plus le temps, aurait fait un magnifique bouquin. A cause de ça on a un sentiment de livre un peu bâclé de type série B alors que l’auteur a largement les capacités de faire mieux.

Ce qui m’a beaucoup déçue, par contre, ce sont les personnages.

Afin que les lecteurs qui n’auraient pas lus le premier tome (qui est une histoire indépendante introduisant le personnage de Josey) ne soient pas perdus, Mehdy revient régulièrement sur les circonstances de la rencontre de Josey et Ackerman. Le souci c’est qu’il en fait trop et, pour le coup, je crains que certains lecteurs, déçus par cet opus, ne lisent pas le précédent qui était très bon. Ceci dit, à force de parler du passé de Josey, on en oublie le présent et on a une sensation de creux. Les personnages me semblent manquer de consistance et de caractère (surtout Ackerman du coup) et on se dit qu’il n’y a aucun moyen de s’y attacher d’une quelconque façon.

Contrairement à ce que j’ai pu lire ça et là, l’histoire, bien que très originale, est plausible.

Après tout, nombreux sont ceux qui se sont servis de la souffrance d’un groupe pour provoquer les pires horreurs. Celles décrites dans ce livre sont, en plus, particulièrement d’actualité alors pourquoi pas ? Par contre la fin est juste… tirée par les cheveux.

Pour conclure, j’ai été particulièrement déroutée par « Le fruit de ma colère » qui m’a semblé bien moins réussi que le premier opus. Je me suis dit qu’en fait il s’agissait peut-être ni plus ni moins qu’une introduction au personnage d’Ackerman et qu’il préfigurait une série de livres de thriller/aventure avec Ackerman et Josey en équipe à la façon des « mystères de l’ouest » façon hardcore. Mais il semblerait qu’il n’en soit rien. Alors ?

Alors je n’en sais rien. Mehdy Brunet nous a démontré avec « Sans raison » que c’était un bon écrivain de polar et thriller. Pour moi, « Le fruit de ma colère » souffre d’un manque de développement plus qu’autre chose.

J’aimerais bien voir ce que donnerait l’écriture de l’auteur dans un livre où il aurait vraiment toute la place pour développer son histoire (genre 400 pages minimum).

Laisser un commentaire