Archives

La mort n’existe pas de Damien ELEONORI : Aimez-vous les jeux de rôles ?

Ce livre pourrait ne pas être adapté à un jeune public compte tenu de l'usage de contenu à caractère sexuel, usage de drogue et d'alcool et/ou de violence.
La mort n’existe pas de Damien ELEONORI : Aimez-vous les jeux de rôles ?La mort n'existe pas par Damien Eleonori
Publié par Editions de Saxus le 11 octobre 2018
Genre: Thriller
Pages: 315
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
five-stars
Amazon

Et si la fin du monde annoncée par les mayas avait réellement eu lieu sans qu'aucun d'entre nous ne s'en soit rendu compte ?
21 décembre 2012
Et si la fin du monde annoncée par les mayas avait réellement eu lieu sans qu'aucun d'entre nous ne s'en soit rendu compte ?
Sur le toit d'un hôpital parisien, Léo Liberati laisse son regard se perdre sur la capitale illuminée. Tant de choses se sont passées en trois jours. Il monte sur le parapet et étend les bras. Son dernier regard est attiré par le cadran de l'horloge trônant sur l'église du quartier de Petit-Montrouge. 4h44. Finalement tout était écrit depuis longtemps, il lève les yeux et, tel un ange, s'envole vers les cieux avant de retomber, entrainant l'humanité avec lui. Et si la fin du monde avait bien eu lieu, sans qu'aucun être humain ne s'en rende compte ?

Ecrivain sans avenir, Léo Liberati est un père de famille rongé par la routine. Le matin du 19 décembre 2012, trois jours avant la fin du monde, sa vie bascule.
Suite à un accident dont les circonstances demeurent mystérieuses, Léo se réveille à l'hôpital et se retrouve accusé de meurtre. Fuyant les forces de police, il s'engage alors dans une quête de la Vérité qui le mènera bien plus loin qu'il ne l'avait espéré. Il y trouvera les clés de son destin, mais surtout une révélation sur l'origine du monde et une certitude : la mort n'existe pas.

Comme le savent déjà pas mal de lecteurs, je suis le genre de personne à « me prendre la tête » surtout lorsqu’il s’agit de questions métaphysiques ou spirituelles. Ce qui m’amène, d’ailleurs souvent, à poser des questions étranges auxquelles mon entourage ne répond plus tellement il est habitué à mes bizarreries. Continuer la lecture

La perfection du crime de Helen Fields : LNP

La perfection du crime de Helen Fields : LNPLa perfection du crime par Helen fields
Publié par Marabout le 6 juin 2018
Genre: Thriller
Pages: 416
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
dnf
Amazon

Un voyage glaçant d'effroi dans l'esprit tourmenté d'un serial killer ! Perdu dans une région montagneuse isolée, un corps se consume. Seules des dents et un fragment de vêtement permettent d'identifier les restes carbonisés de l'avocate Elaine Buxton. Dans une pièce dissimulée aux yeux de tous, dans une grande maison d'Edimbourg, la vraie Elaine Buxton hurle dans le noir. L'inspecteur Luc Callanach vient juste de prendre ses fonctions quand l'affaire de la disparition d'Elaine est requalifiée en meurtre. Ayant abandonné une carrière prometteuse à Interpol, il tient à faire ses preuves aux yeux de sa nouvelle équipe. Mais le meurtrier a couvert ses traces avec un soin tout particulier. Bientôt, une autre jeune femme disparaît, et Callanach se trouve embarqué dans une course contre la montre. Du moins le pense-t-il... Le véritable sort des deux femmes se révélera être bien plus terrible tout ce qu'il pourrait imaginer.

Aujourd’hui une bonne partie de mes lecteurs va me trouver dure mais honnêtement je ne me voyais pas faire autre chose que mettre un LNP à ce livre. Continuer la lecture

Le temps d’une île de Thierry Clech : l’humanité au fil de l’eau

Le temps d’une île de Thierry Clech : l’humanité au fil de l’eauLe temps d'une île par Thierry Clech
Publié par Ateliers Henri Dougier le 6/09/18
Genre: Litterature française
Pages: 132
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
four-stars
Amazon

Face à cette île, les années passent, les personnages défilent. Thierry Clech a imaginé des fragments de vies, de l'âge de pierre jusqu'au siècle futur, offrant ainsi une surprenante histoire de l'humanité avec pour seul point commun ce paysage foulé.
" Je devinais dans la nuit la forme triangulaire d'une île, au centre de la baie, dont la masse obscure se détachait à peine des lueurs astrales du ciel. Cette île m'intriguait... "

Qui, à travers le temps, a contemplé cette île à l'horizon ? Qui, il y a un siècle, 300 ans ou plus d'un millénaire a arpenté cette côte, a foulé cette plage ? Des anonymes, des personnages célèbres ? Qui y est né, qui y est mort ? Dans quelles circonstances ?
Des hommes s'y sont entretués et des couples s'y sont embrassés. Certains y ont laissé des regrets. D'autres ont pu y infléchir leur destin.

Il y a de nombreuses années, j’étais tombée, par hasard, sur un livre un peu étrange écrit par Julien Greene et qui s’appelait « Varouna ». C’était un recueil de nouvelles avec pour seul lien une amulette qui, une fois trouvée, changeait le destin des gens, en général pour le pire. Continuer la lecture

Tim au coeur d’or d’Olivia Quetier : Ze coup de coeur de cette année 2018

Tim au coeur d’or d’Olivia Quetier : Ze coup de coeur de cette année 2018Tim au coeur d'or par Olivia Quetier
Publié par Le lys bleu le 16 mai 2018
Genre: Litterature française
Pages: 284
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
four-stars
Amazon

Timothé vit en Lozère. Sa mère est alcoolique, son père un homme simple et bourru. Il veut devenir artiste peintre. Il met tout en acte pour tout quitter. Mais il est ramené sans cesse à cette mère qu'il s'imagine pouvoir sauver. Timothé vit ses années de lycée dans la peur que sa mère ne sombre dans la dépression. Cependant, ses amitiés et sa passion du dessin le maintiennent debout. Nous le retrouvons 17 ans plus tard. Il peine à trouver sa place dans le milieu de l'art dont il ne supporte pas les codes. Pourra-t-il faire éditer sa bande dessinée « Tim au coeur d'or » ? Il est marié, vit à Paris avec un enfant. Sa femme consomme beaucoup de drogues et Timothé se retrouve à nouveau confronté à l'addiction. Il comprendra qu'il doit prendre des distances avec la destructivité qui touche ses proches pour pouvoir avancer. Durant les vingt années que traverse le roman, il cherchera à se dégager de cette place assignée par les liens familiaux.

Bonjour à tous.

Alors cette rentrée, ces têtes blondes et ses problèmes ? Bien j’espère ? Je n’en doute pas mais malheureusement ce n’est peut-être pas le cas pour tout le monde.

Des familles avec des adolescents « difficiles » ou malheureux, c’est triste à dire, il y en a tellement.
Des fois, cependant, certains de ces enfants « tombent » sur des personnes aidantes et là ça change tout.  Continuer la lecture

L’expérience Cendrillon de Sébastien Fritsch : Loin du conte de fée

J'ai reçu ce livre gratuitement par l'éditeur en échange de mon opinion honnête et sincère. Pour plus d'information voir la page "Conditions d'utilisation".

L’expérience Cendrillon de Sébastien Fritsch : Loin du conte de féeL'expérience Cendrillon par Sebastien Fritsch
Publié par Fin mars début avril le 24 octobre 2017
Genre: Thriller
Pages: 368
Format: Livre papier
Lu par : Audrey
five-stars
Amazon

Fuir : Milica n’a pas d’alternative. Parce que son mari est mort, dans sa maison réduite en cendres. Parce qu’elle ne sait ni qui l’a rendue veuve ni qui pourrait lui venir en aide. Parce que dans chaque ville qu’elle traverse, d’un bout à l’autre de l’Europe, de nouvelles questions se lèvent et de nouveaux cadavres tombent.
Alors, elle continue. Sans savoir si sa course la rapproche de la délivrance ou de sa propre fin.

Ce livre fut une véritable claque. A peine commencé, j’ai eu du mal à le lâcher. Un roman policier si prenant et si réaliste que l’on vit pleinement l’histoire avec les personnages.  Continuer la lecture

L’Utopie NanoTotal de Vincent Ferrique : Etre ou ne pas être

L’Utopie NanoTotal de Vincent Ferrique : Etre ou ne pas êtreL'Utopie nanototal Publié par Auto-édité le 20/11/2017
Genre: Science Fiction
Pages: 261
Format: Livre papier
Lu par : Aurore
four-stars
Amazon

Dans un futur proche, les peuples ne s’entredéchirent plus. Les famines sont reléguées aux oubliettes de l’histoire, ainsi que le chômage, la maladie ou la misère. Sous la houlette des puissants de ce monde, NanoTotal, une archi-société de haute technologie, a réalisé l’impensable : pacifier la Terre. Mais quel prix a payé l’humanité pour cette utopie ? Un jeune homme qui échappe à l’emprise de NanoTotal le découvrira, bien malgré lui…
En bonus : "L'infernale fratrie", une courte nouvelle primée.

Après la lecture de ce livre, je me suis posée cette question : que serions-nous prêts à accepter pour mettre un terme à toutes les misères de ce monde ? Si on vous dit que l’on a trouvé LA solution pour qu’il n’y ait plus jamais de guerre, de faim, de maladie, et que la seule contre-partie est de renoncer à votre libre-arbitre, tout en sachant que vous ne vous en rendrez même pas compte et que plus personne ne manquera de rien. Continuer la lecture

Anguilles démoniaques de Yû Takada : Le Stephen King japonais

Ce livre pourrait ne pas être adapté à un jeune public compte tenu de l'usage de contenu à caractère sexuel, usage de drogue et d'alcool et/ou de violence.
Anguilles démoniaques de Yû Takada : Le Stephen King japonaisYu Takada par Yû Takada
Publié par Editions de Saxus le 7 juin 2018
Genre: Horreur, Thriller
Pages: 347
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
four-stars
Amazon

Une descente aux enfers sans concession dans les bas-fonds de Tokyo.
Masaru est un gentil garçon qui s'est endetté jusqu'au cou. Incapable de rembourser ce qu'il doit, il se retrouve à travailler pour un usurier peu scrupuleux. Affublé comme une brute épaisse, il va plonger dans un monde empli de violence et de perversité : recouvrements bestiaux, prostitution de mineures , transports de marchandises illicites.
Un jour, on lui demande de livrer un conteneur dans un bassin d'élevage d'anguilles. Des alentours sombres et pauvres aux employés tout droit sortis d'un mauvais rêve, l'endroit fascine Masaru. Et plus que tout, il se demande ce que contient ce conteneur.
La curiosité est un vilain défaut, et il va vite en faire les frais...

Lorsque j’ai reçu ce livre, il était clairement indiqué que c’était un polar.

Heureusement pour moi, l’éditeur s’était trompé de genre.

Anguilles démoniaques n’est pas un polar. Vous n’y trouverez rien d’une enquête policière. Continuer la lecture

Journal intime d’un touriste du bonheur de Jonathan Lehmann : Un sac à dos un peu trop lourd

Ce livre pourrait ne pas être adapté à un jeune public compte tenu de l'usage de contenu à caractère sexuel, usage de drogue et d'alcool et/ou de violence.
Journal intime d’un touriste du bonheur de Jonathan Lehmann : Un sac à dos un peu trop lourdJournal d'un touriste du bonheur par Jonathan Lehmann
Publié par Editions de la Martinière le 24 mai 2018
Genre: Autobiographie
Pages: 288
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
two-stars
Abebooks

Avocat d'affaires à New York, amateur de fêtes et de drogues..., Jonathan plaque tout du jour au lendemain pour partir à la recherche du bonheur. Pendant 3 ans, il va à la rencontre de penseurs et de maîtres spirituels à travers le monde, et découvre la méditation, une pratique qui va bouleverser sa vie.

En novembre 2016, il s'envole vers l'Inde pour vivre une expérience radicale : " Vipassana ", ou dix heures par jour, pendant dix jours. Dans un silence total.

Journal intime d'un touriste du bonheur est le récit de cette retraite et des trois mois de périple qui ont suivi. Dans ce carnet de voyage déjanté, Jonathan nous raconte ses tribulations à travers l'Inde : son " shopping spirituel " d'ashram en ashram et de gourou en gourou, son coming out mystique, son apprentissage du sexe tantrique, son combat incessant contre la tyrannie du mental et les addictions...

Voyage initiatique et chronique spirituelle, ce livre irrésistible bouscule les genres littéraires autant que les consciences. Dans un style décomplexé, follement drôle, Jonathan Lehmann nous transmet la richesse des enseignements qu'il a reçus et qui nourrissent, chaque jour, son cheminement vers le bonheur.

Une lecture dont vous ressortirez transformés.

C’est marrant la vie tout de même. Je parlais d’autobiographie et, coup sur coup j’en reçois deux.

D’autant que celle-ci m’intéressait à la base particulièrement puisque ça parle de bonheur ou plutôt de la recherche du bonheur. Malheureusement j’en aurais aimé une  écrite par monsieur tout-le-monde. Ca m’aurait plus parlé. Continuer la lecture

Le fruit de ma colère de Mehdy Brunet : un goût de trop peu

Le fruit de ma colère de Mehdy Brunet : un goût de trop peuLe fruit de ma colère par Mehdy Brunet
Publié par Taurnada le 15 mars 2018
Genre: Thriller
Pages: 224
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
three-stars
Amazon

Le jour où Ackerman vient demander de l'aide à Josey Kowalsky, le compte à rebours a déjà commencé. Il faut faire vite, agir rapidement. Josey n'hésite pas un seul instant à venir au secours de cet homme qui, par le passé, a su le comprendre. Ensemble, ils vont découvrir que la colère et la vengeance peuvent prendre bien des visages. Et s'il était déjà trop tard ?

Il y a quelque temps de ça j’avais eu la chance de critiquer le premier livre de Mehdy Brunet intitulé « Sans raison ». J’avais fait la remarque que j’avais l’impression que l’auteur en avait encore sous le capot et je me demandais donc avec impatience ce que le prochain allait donner et… j’ai été déçue  Continuer la lecture

Au cadran de l’enfance de Yann L.M : Mission impossible

Au cadran de l’enfance de Yann L.M : Mission impossibleAu cadran de l'enfance par Yann Helem
Publié par Auto-édité le janvier 2018
Genre: Autobiographie
Pages: 229
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
three-stars
Amazon

Un homme rencontre l’enfant qu’il était autrefois.
« Le roman enchanteur d’une enfance avec ses secrets et ses blessures. »
« Un roman initiatique. »
« Un livre aussi passionnant qu'intrigant. »

Je vous parlais il y a quelque temps de l’autobiographie, parent pauvre de la littérature et boudé par les éditeurs. Dans cet article je prenais le pari qu’il existait très certainement des autobiographies intéressantes de personnes pourtant ordinaires.

« Au cadran de l’enfance » en fait partie.

Dans ce livre, l’auteur se remémore un événement qu’il juge être à l’origine de ce qu’il est dans le présent. Mis au défi de traverser un pont de nuit et de rapporter ce qu’il y a vu à son père, l’enfant qu’il était à échoué. Mais que se serait-il passé dans le cas contraire. Qui serait-il à présent ?

Pour répondre à cette question il décide donc de traverser le passé.

Cette quête, que nous connaissons tous mais que peu osent entreprendre, l’auteur la mène donc jusqu’au bout avec poésie et délicatesse.

Malheureusement, si l’histoire est adorable, les dédales du temps auront raison de l’écriture et, au final, de la patience du lecteur.

Tout d’abord, ce que je reproche à ce livre (mais c’est un des pièges fréquents de l’autobiographie), c’est le manque de distance entre l’auteur et son personnage enfant.

Le livre commence avec beaucoup d’humour et pas mal de dérision (ce qui nous permet de nous attacher au petit Nuche). Je me suis même prise à lui trouver un air de ressemblance avec le ton employé par Pagnol dans « La gloire de mon père ».

Malheureusement, très rapidement, le ton passe à apitoiement, voire à la victimisation. On sent bien que l’auteur ne garde plus ses distance avec son « lui » passé et que des sentiments de rancoeur, de regrets, voire de honte (provenant du personnage une fois adulte), viennent se mêler à l’histoire. C’est dommage de ne pas avoir gardé suffisamment de recul pour éviter de polluer les pensées de l’enfant avec les interprétations qu’en fait l’adulte d’aujourd’hui. D’autant que très régulièrement il indique ne pas vouloir « modifier le passé ».

La seconde chose qui m’a dérangée, c’est le mélange des personnages. En effet dans le même chapitre on passe, sans transition, du gamin qui parle (au présent) de ce qui lui arrive à l’auteur qui nous raconte ses souvenirs en passant par Monsieur Oui-Non qui vit en spectateur les événements de l’enfant. On est complètement perdu et on n’arrive du coup plus à se situer dans ce qui nous est raconté. C’est comme si un écrivain commençait une phrase et passait la plume à un autre pour la terminer. C’est agaçant et perturbant. D’ailleurs il semble bien que l’auteur finisse lui-même par s’y perdre puisqu’il mélange régulièrement aussi les registres de langage. Nuche se met à parler comme un adulte (ce qui enlève tout le charme, la spontanéité et l’innocence de l’enfant) et l’adulte se met à avoir des tournures de phrases totalement décalées et enfantines qui le rendent, du coup, beaucoup moins crédible.

Bref, si l’histoire est adorable et originale, force est de constater que le voyage dans le temps n’est pas un exercice facile et qu’on peut très facilement s’y perdre.

Dommage.