Archives

La reine exilée de Cinda Williams Chima : plus de pages, moins de talent

La reine exilée de Cinda Williams Chima : plus de pages, moins de talentLa reine exilée par Cinda Williams CHIMA
Series: Les sept royaumes #2
Publié par Castelmore le 6 juillet 2011
Genre: Fantasy
Pages: 602
Format: Ebook
Lu par : Flo
one-star

Présentation de l'éditeur :
100 pages de plus que le premier tome et évidement plus de descriptions comme toujours avec cette auteure… mais à nouveau, je m’interroge sur les raisons qui pousse Cinda Chima à tirer en longueur ce roman. Je pense réellement que c’est sa signature littéraire mais cela me pose problème car c’est très lourd.
Tout comme dans le premier tome, il faut attendre la seconde partie du roman pour avoir une lecture plus suivie et donc une écriture plus rythmée.
Entre amour interdit, questionnement sur les devoirs militaires, d’une future reine et d’un magicien en herbe, chaque personnage cherche sa place dans un royaume où les relations sont tendues et où la guerre peut éclater à tout moment. Un nouveau personnage, bien mystérieux, « Corbeau » apparait dans le monde magique des rêves mais à la fin du roman on se demande encore et toujours ce qu’il fait là et qui il est, car l’auteure ne nous offres aucun indice concernant ce personnage bien sombre.
Je conseille ce roman aux personnes n’ayant pas peur de la lourdeur de l’écriture et aimant le fantasy. Il est évident que je déconseille cette lecture aux passionnés de tous autres genres car aimer lire ne signifie pas tirer du plaisir d’un livre si long pour si peu d’histoire à proprement parler !
J’offre deux étoiles à ce tome :
La première, pour la couverture qui est superbe, surtout au niveau des couleurs car je ne suis pas encore certaine d’avoir réellement compris la représentation.
La seconde étoile, c’est grâce aux personnages à nouveau. Même si ceux-ci ne sont pas aussi puissants et attachants que dans le premier tome car ils ont changé tant dans leur personnalité que dans leur rôle au sein du royaume, il reste un point auquel on peut s’accrocher…et heureusement.

100 pages de plus que le premier tome et évidement plus de descriptions comme toujours avec cette auteure… mais à nouveau, je m’interroge sur les raisons qui pousse Cinda Chima à tirer en longueur ce roman. Je pense réellement que c’est sa signature littéraire mais cela me pose problème car c’est très lourd. Continue reading