Animals de Ceridwen Dovey : tellement humains !

Animals de Ceridwen Dovey : tellement humains !Animals par Ceridwen Dovey
Publié par Editions Heloise d'Ormesson le 3 novembre 2016
Genre: Litterature étrangère
Pages: 284
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
five-stars
Amazon

Au seuil de la Vie Éternelle, Elizabeth patiente. À ses côtés, dix animaux tués lors de conflits armés. Aucune âme ne sera autorisée à passer avant qu'elle n'ait fourni la preuve irréfutable de sa foi. Alors pour tromper l'ennui, elles racontent leur histoire. Une moule victime de Pearl Harbour, un ours affamé durant le siège de Sarajevo, un chien fauché sur le Front Est de la Seconde Guerre mondiale, un perroquet mort sous les bombes à Beyrouth en 2006, ou encore une tortue (ayant appartenu à la fille de Tolstoï !) égarée dans l'espace pendant la Guerre Froide...

Pourquoi les animaux suscitent-ils une empathie que nous semblons incapables d'éprouver envers nos semblables ? À travers ces dix trajectoires, et autant d'hommages littéraires – à Jack Kerouac, Sylvia Plath ou encore Colette –, Ceridwen Dovey nous offre une fable malicieuse aux accents philosophiques. Regard sur le monde animal, victime collatérale de notre absurde brutalité, mais aussi sur l'humanité, cette relecture de l'Histoire contemporaine en dix chapitres nous rappelle le pouvoir de rédemption de la littérature et de l'imaginaire. Animals en dit plus sur nous que nous ne voulons bien l'admettre...

“Elle sentait que cela  ne me plaisait pas quand le ton partait vers ce style ironique et moqueur que les auteurs humains semblent systématiquement adopter lorsqu’ils écrivent du point de vue d’un animal”  Continue reading “Animals de Ceridwen Dovey : tellement humains !”

Magic time de Doug Marlette : tristement d’actualité

Magic time de Doug Marlette : tristement d’actualitéMagic Time par Doug Marlette
Publié par Cherche-midi le 7 janvier 2016
Genre: Litterature étrangère
Pages: 800
Format: Ebook
Lu par : Aurore
three-stars
Amazon

1965. Alors que le mouvement des droits civiques porté par Martin Luther King s'étend dans tous les États-Unis, le pays a les yeux fixés sur Troy, une petite localité du Mississippi. Quatre jeunes activistes y ont péri dans l'incendie d'une église. Deux membres du Ku Klux Klan sont arrêtés et condamnés à perpétuité.

1990. L'un des condamnés libère sa conscience en désignant le vrai responsable du crime. Un nouveau procès se prépare donc à Troy. De retour dans sa ville natale, Carter Ransom, ancien sympathisant dans la lutte pour les droits civiques et journaliste au New York Examiner, est aux avant-postes. Son premier amour, Sarah Solomon, faisait partie des victimes et son père, le tout-puissant juge Mitchell Ransom, avait conduit le premier procès. Carter veut faire toute la lumière sur cette période qui l'a marqué à jamais. Et c'est dans le passé qu'il va devoir fouiller pour mettre au jour une vérité aussi terrible qu'inattendue.

Doug Marlette retrace ici toute une époque, trouble, pleine de non-dits, de soupçons et de positions ambiguës, mais aussi de courage, de droiture et de passion. Celle de la lutte pour les droits civiques. Avec une intrigue haletante et des personnages d'une rare humanité, Doug Marlette signe un chef-d'œuvre, à classer entre les romans de John Grisham et de Tom Wolfe.

Ce roman aborde un sujet qui est encore bien tristement actuel : l’intolérance. Continue reading “Magic time de Doug Marlette : tristement d’actualité”

Un après-midi d’automne de Mirjam KRISTENSEN : disparaître ou se retrouver ?

Un après-midi d’automne de Mirjam KRISTENSEN : disparaître ou se retrouver ?Un après-midi d'automne par Mirjam KRISTENSEN
Publié par Libretto le 05/02/2015
Genre: Litterature étrangère
Pages: 240
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
four-stars
Amazon

Rakel et Hans Olav, mariés depuis deux ans, arrivent à New York pour un séjour dont ils rêvaient depuis longtemps. Au cours d'une visite au Metropolitan Museum, Hans Olav tombe en arrêt devant une toile de Georges de La Tour, La Madeleine pénitente. Rakel, lassée, s'excuse et s'éclipse quelques minutes. À son retour, Hans Olav n'est plus là. La gardienne lui dit l'avoir vu quitter les lieux en compagnie d'une femme...
Jusqu'ici jeune épouse comblée et sereine, en voyage d'agrément avec son mari, Rakel se trouve brutalement jetée dans la peau d'une femme seule, égarée, qui arpente la ville, des semaines durant, en quête d'un disparu. Plusieurs rencontres émaillent sa quête et lui tendent le miroir de ce que pourrait, ou aurait pu, être sa propre vie.
Le roman de Mirjam Kristensen commence comme un policier ' mais c'est pour mieux nous emporter peu à peu dans un récit introspectif, vertigineux et hypnotique. Finalement, que cherche vraiment Rakel ? Son mari, son bonheur évanoui, ou seulement ce qui conférait à son existence l'illusion d'une stabilité ?
L'écriture d'une simplicité toute apparente pose la question : comment peut-on, tout simplement, disparaître ?

border

Mirjan Kristensen est nouvelle écrivaine norvégienne de 38 ans avec un sacré talent. Elle a déjà écrit en 2007 Les jours sont transparents

Avec ce nouveau livre captivant à la frontière entre le roman policier, surnaturel et philosophique, elle signe sa second grande réussite littéraire.

J’hésitais entre mettre quatre ou cinq étoiles à ce livre.

Après tout l’histoire est prenante : un couple de norvégiens visitent un musée à New York lorsque l’héroïne laisse seul quelques instants son mari en admiration devant un tableau. Lorsqu’elle revient celui-ci a disparu et la gardienne du musée l’informe qu’il l’a quitté avec une femme. Pourquoi ? Comment ? Et surtout par où commencer à chercher dans cette ville où tout est inconnu et gigantesque ? Continue reading “Un après-midi d’automne de Mirjam KRISTENSEN : disparaître ou se retrouver ?”