Archives

Dieu me déteste de Hollis SEAMON : une leçon de vie

Dieu me déteste de Hollis SEAMON : une leçon de vieDieu me déteste par Hollis SEAMON
Publié par 10/18 le 7 mai 2015
Genre: Litterature française
Pages: 240
Format: Ebook
Lu par : Laetitia
four-stars
Amazon

New York, hôpital Hilltop. Richard Casey aura bientôt 18 ans.Comme tous les adolescents, il voudrait faire la fête, draguer, s’envoyer en l’air, tomber amoureux, danser, fumer, boire, et tout recommencer. La différence, c’est que Richard sait qu’il ne fêtera jamais ses 19 ans. il est un peu plus pressé que les autres et pour vivre fort, il lui faut déjouer les pièges de tous ceux qui préféreraient le voir vivre un peu plus longtemps. Heureusement, Richard a de la ressource, du courage et un solide sens de l’humour. Alors il va ruer dans les brancards. Et si Dieu le déteste, il est prêt à rendre coup pour coup. Vous n’êtes pas près d’oublier Richard Casey, comment il mena une révolution contre le corps médical, se glissa dans les draps de la jolie fille de la 302, réussit une évasion périlleuse avec la complicité d’un oncle dysfonctionnel, évita de tomber sous les coups d’un père vengeur, et joua finalement son destin au poker, dans un des plus beaux bluffs jamais montés contre le sort.Hollis Seamon vit à New York où elle enseigne l’anglais. Pendant des années, elle a arpenté les couloirs d’un hôpital pour rendre visite à son propre fils. Fascinée par le monde qu’elle y a découvert et les adolescents qu’elle y a rencontrés, elle a un jour décidé de rendre hommage à leur fougue et leur panache.

Un ado en phase terminale d’un cancer.

Sujet ô combien réaliste, ô combien délicat, la narration peut vite sombrer dans le pathos, et le lecteur sombrer dans la déprime avec de tels sujets. Continuer la lecture

Où la lumière s’effondre de Guillaume Sire : Si vous aviez la possibilité de détruire internet, le feriez-vous ?

Où la lumière s’effondre de Guillaume Sire : Si vous aviez la possibilité de détruire internet, le feriez-vous ?Où la lumière s'effondre par Guillaume Sire
Publié par Plon le aout 2016
Genre: Litterature française
Pages: 240
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
three-stars
Amazon

Détruire Internet, est-ce possible ?
Magnat de la Silicon Valley, Paul s'est retourné contre son invention : il a réuni une armée de dix mille hommes pour détruire le réseau. Menacé de mort, il confie alors l'opération à son ami d'enfance, Robin, un programmeur lunatique et incroyablement doué.
Mais Robin n'est pas Paul.
Viscéralement attaché à la technologie qu'il a contribué à créer, il décide de venger son ami mais renâcle à l'idée d'abandonner la vie qu'il mène sur les rives de la baie de San Francisco. Il ne veut pas renoncer au rêve américain.
Que deviendrait le monde sans Internet ? Quels dieux remplaceraient ceux de la Silicon Valley ?

J’adore les livres « à message ». On croit qu’on lit un roman ou un thriller ou un polar ou un livre d’héroïc-fantasy et puis on se retrouve à la fin du livre, avec un ouvrage bien plus riche et qui nous laisse longtemps pensif. Continuer la lecture

Garde-corps de Virgine Martin: une catharsis ratée

Ce livre pourrait ne pas être adapté à un jeune public compte tenu de l'usage de contenu à caractère sexuel, usage de drogue et d'alcool et/ou de violence.
Garde-corps de Virgine Martin: une catharsis ratéeGarde-corps par Virginie Martin
Publié par Lemieux le 19 août 2016
Genre: Litterature française
Pages: 176
Format: Livre papier
Lu par : Audrey
two-stars
Amazon

Carnavet, début des années 1980. Gabrielle Clair est violée par un élève de son collège. Dès lors, elle se forge un masque de fer pour transcender ce drame, et se jure de quitter cette province devenue trop étouffante. Paris, fin des années 2000. Gabrielle Clair, ministre, mène sa carrière avec talent. Jusqu'au jour où son chemin recroise celui de son violeur...

Je me suis posé la question si j’allais lire ce livre car j’ai toujours beaucoup de mal avec les histoires narrant le viol ou le meurtre d’enfants. Continuer la lecture

De profundis de Emmanuelle PIROTTE : un vrai scénario

J'ai reçu ce livre gratuitement par l'éditeur en échange de mon opinion honnête et sincère. Pour plus d'information voir la page "Conditions d'utilisation".

De profundis de Emmanuelle PIROTTE : un vrai scénarioDe profundis par Emmanuelle PIROTTE
Publié par Cherche-midi le 25 aout 2016
Genre: Litterature française
Pages: 288
Format: Livre papier
Lu par : Audrey
four-stars
Amazon

Présentation de l'éditeur
Bruxelles, dans un avenir proche. Ebola III a plongé l'Europe dans le chaos : hôpitaux débordés, électricité rationnée, fanatismes exacerbés. Roxanne survit grâce au trafic de médicaments et pense à suivre le mouvement général : s'ôter joyeusement la vie. Mais son ex-mari succombe au virus, lui laissant Stella, une fillette étrange dont elle ne s'est jamais occupée. Quand une bande de pillards assassine sa voisine, Roxanne part pour un hameau oublié, où l'attend une ancienne maison de famille. La mère et la fille pourront-elles s'adapter à ce mode de vie ancestral et à cette existence de recluses ?

Entre dystopie et conte fantastique, De profundis est un roman hors normes. Une plongée en enfer, doublée d'une fabuleuse histoire d'amour.

La lecture de ce livre m’a etonnée. J’avais une drôle d’impression au fil des pages. Comme si une caméra était derrière chaque scène et que j’assistais au déroulement d’un film. Et après des recherches sur l’auteur, j’ai appris qu’elle est scénariste. Continuer la lecture

La correction d’Elodie Llorca : une coquille dans la rentrée littéraire

La correction d’Elodie Llorca : une coquille dans la rentrée littéraireLa correction par Elodie Llorca
Publié par Payot le 17 août 2016
Genre: Litterature française
Pages: 192
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
Amazon

Présentation de l'éditeur :
Une seule lettre change et tout est déréglé. Le narrateur va l'apprendre à ses dépens quand après avoir travaillé quelque temps dans une papeterie, il décide de devenir correcteur professionnel. Il y est d'autant plus résolu que sa mère a toujours cru qu'il était prédestiné à ce métier. Il est embauché à ce poste dans la Revue du Tellière, dirigée par Reine, une femme autoritaire et dominatrice qui va bientôt s'exercer sur lui son emprise. Reine le fascine autant quelle l'intimide. L'aventure se complique lorsqu'il constate que des coquilles sont systématiquement ajoutées après Y coup sur son jeu de copies. Il soupçonne bientôt Reine de les glisser là délibérément afin de le prendre en faute. Mais bientôt des coquilles d'une tout autre nature vont faire leur apparition... Dans ce premier roman au style incisif, Elodie Llorca nous livre une fable savoureuse sur les pièges de l'inconscient et les sortilèges du langage.

Ce titre fait partie de la rentrée littéraire et…comment dire ….. non je ne comprends pas pourquoi.  Continuer la lecture

Charlie, 17 ans de Nina Frey : la vérité sort de la bouche des enfants

Charlie, 17 ans de Nina Frey : la vérité sort de la bouche des enfantsCharlie, 17 ans par Nina Frey
Publié par Amazon le 2016
Genre: Jeunesse, Litterature française
Pages: 176
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
five-stars
Amazon

Présentation de l'éditeur

« Je m'appelle Charlie. Oui. Je sais ce que vous vous dites. Exactement comme les 66 millions de français, et le bon milliard de nos soutiens à l'International. Je m'appelle Charlie, sauf que moi c'est pour de vrai. »

Charlie Legendre, a 17 ans. Elle n'a jamais compris pourquoi ses parents l'avaient appelée Charlie. Sauf que le 7 janvier 2015, son prénom se fait l'écho du drame qui vient de se produire. Sami Bensouda a 17 ans aussi, et l'évènement le plonge au coeur d'une société en quête d'elle même, et de ce "nous" rendu si fragile.
Alors, face aux réactions de leurs proches et amis, l'un comme l'autre ils vont tenter de faire face à la violence de l'instant, et à la question brûlante de l'"Après-Charlie".

J’avoues que je ne me suis méfiée : encore un livre sur Charlie Hebdo qui risquait, comme beaucoup d’autres, d’être dégoulinant de bons sentiments d’autant qu’il me semblait plus être destiné aux jeunes adultes d’après le titre. Continuer la lecture

Quatorze mois de Carine Russo : une attente monstrueuse

Quatorze mois de Carine Russo : une attente monstrueuseQuatorze mois par Carine Russo
Publié par La renaissance du livre le 17 août 2016
Genre: Litterature française, Litterature francophone
Pages: 246
Format: Ebook
Lu par : Laetitia
four-stars
Amazon

Julie et Mélissa ont été enlevées le 24 juin 1995. Ce n'est que quatorze mois plus tard, le 17 août 1996, que les corps sans vie des petites filles seront retrouvés. Un épisode qui fera date dans les annales judiciaires belges. Une date qui est gravée dans toutes les mémoires. Dans cet ouvrage, pour la première fois et sur un ton très juste, Carine Russo, la maman de Mélissa, s'exprime longuement sur son ressenti, ses émotions, son combat durant ces quatorze mois et sa détermination sans faille à retrouver les fillettes. Un récit bouleversant, profond, sans langue de bois.

Quatorze mois.
Titre qui a éveillé ma curiosité… 14 mois de quoi ? lecture du résumé… Ok on s’engage dans tout sauf une lecture légère… Aborder cette  » affaire » quel vilain terme, plutôt ce tremblement de terre qui a forcé à ouvrir les yeux sur le pire dont l’être humain est capable Continuer la lecture

Féminine de Emilie Guillaumin : On ne met pas la nature au pas

Féminine de Emilie Guillaumin : On ne met pas la nature au pasFéminine par Emilie Guillaumin
Publié par Fayard le 24 août 2016
Genre: Autobiographie, Litterature française
Pages: 400
Format: Ebook
Lu par : Ciena
four-stars
Amazon

Présentation de l'éditeur

Emma Linarès voulait que sa vie soit intense. Voire héroïque. Grande lectrice, elle se rêvait en personnage de roman.
Un jour, après y avoir longuement songé, elle a franchi le portail intimidant d’un camp militaire.
L’armée. N’était-ce pas là que se vivaient les dernières aventures ?
Sans doute. Mais seulement quand elle aurait appris à s’habiller en moins de cinq minutes, à ramper dans la boue, à se mettre au garde-à-vous, à nommer chaque pièce de son fusil d’assaut et à chanter sa nostalgie virile pour une belle blonde restée au pays…

Je n’aime pas les livres romantiques. J’ai beaucoup de mal avec ça. Pourtant malgré moi j’ai totalement été happée par ce livre. Continuer la lecture

L’hiver à Sokcho de Elisa Shua Dusapin : un livre qui nous a laissé aussi froid que le titre

L’hiver à Sokcho de Elisa Shua Dusapin : un livre qui nous a laissé aussi froid que le titreHiver à Sokcho par Elisa Shua Dusapin
Publié par Zoe le 18 août 2016
Genre: Litterature française, Litterature francophone
Pages: 144
Format: Ebook
Lu par : Marie
two-stars
Amazon

Présentation de l'éditeur :
A Sokcho, petite ville portuaire proche de la Corée du Nord, une jeune Franco-coréenne qui n'est jamais allée en Europe rencontre un auteur de bande dessinée venu chercher l'inspiration depuis sa Normandie natale. C'est l'hiver, le froid ralentit tout, les poissons peuvent être venimeux, les corps douloureux, les malentendus suspendus, et l'encre coule sur le papier, implacable : un lien fragile se noue entre ces deux êtres aux cultures si différentes. Ce roman délicat comme la neige sur l'écume transporte le lecteur dans un univers d'une richesse et d'une originalité rares, à l'atmosphère puissante.

Née en 1992 d'un père français et d'une mère sud-coréenne, Elisa Shua Dusapin est diplômée de l'Institut littéraire suisse de Bienne. Hiver à Sokcho est son premier roman.

J’avoue que généralement je me méfie des livres ayant des critiques élogieuses dans la presse ou sur internet… Je suis finalement souvent déçue par la lecture car le roman n’est pas à la hauteur des attentes créées par les critiques. Les critiques ayant tendance à mettre mon esprit en appétit d’une lecture devant ensuite se révéler exceptionnelle. Continuer la lecture

Petit pays de Gael Faye : quelque chose qui fait mal

Petit pays de Gael Faye : quelque chose qui fait malPetit Pays par Gael Faye
Publié par Grasset le 24/08/2016
Genre: Litterature française
Pages: 224
Format: Ebook
Lu par : Ciena
four-stars
Amazon

Présentation de l'auteur :

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…
« J’ai écrit ce roman pour faire surgir un monde oublié, pour dire nos instants joyeux, discrets comme des filles de bonnes familles: le parfum de citronnelle dans les rues, les promenades le soir le long des bougainvilliers, les siestes l’après-midi derrière les moustiquaires trouées, les conversations futiles, assis sur un casier de bières, les termites les jours d’orages... J’ai écrit ce roman pour crier à l’univers que nous avons existé, avec nos vies simples, notre train-train, notre ennui, que nous avions des bonheurs qui ne cherchaient qu’à le rester avant d'être expédiés aux quatre coins du monde et de devenir une bande d’exilés, de réfugiés, d’immigrés, de migrants. »
Avec un rare sens du romanesque, Gaël Faye évoque les tourments et les interrogations d’un enfant pris dans une Histoire qui le fait grandir plus vite que prévu. Nourri d’un drame que l’auteur connaît bien, un premier roman d’une ampleur exceptionnelle, parcouru d’ombres et de lumière, de tragique et d’humour, de personnages qui tentent de survivre à la tragédie.

J’ai eu une enfance particulièrement désastreuse, aussi, lorsque j’avais l’âge de Gaby dans « Petit pays », étant déjà fanatique de lecture, je dévorais tout particulièrement les livres parlant de l’enfance des autres.

La référence absolue pour moi de l’enfance heureuse a toujours été « la Gloire de mon Père » de Marcel Pagnol et à plus d’un titre « Petit Pays » me fait penser à cette œuvre pas seulement parce qu’il s’agit d’un récit d’enfance mais, surtout, à cause de la douceur, de l’émotion et de l’amour des personnages que l’ont sent dans l’écriture de Gael Faye.

Pour autant, hélas, l’histoire de « Petit Pays » n’est pas aussi joyeuse que l’était celle de Pagnol, et pour cause, derrière les anecdotes amusantes et émouvantes sur son enfance se profilent rapidement les drames et souffrances connues par ce jeune enfant et son entourage malmenés par la pauvreté, la guerre, le racisme et l’exil.

Pourtant malgré tout ça Gaby tente de toutes ses forces de garder sa pureté ce qui rend les évènements d’autant plus déchirants qu’ils sont écrits du point de vue d’un enfant de dix ans.

Bien que Gaël Faye essaie par tous les moyens dans son écriture de ne stigmatiser réellement personne et de garder la distance qui fait l’élégance de ce roman, malgré le sujet grave, c’est justement cette distance qui a fait que moi, occidentale, me suis sentie particulièrement coupable, par procuration, des évènements et des comportements de mes contemporains pendant cette période.

Pour résumer, « Petit pays » est un livre à lire. Voire même, comme Pagnol, à faire lire aux écoliers chanceux qui vivent dans notre pays et mérite, largement son prix FNAC.

Je mets sans hésiter une étoile pour l’écriture, une étoile pour les personnages, une étoile pour l’histoire et une étoile pour la recommandation.

Par contre je ne mettrais pas d’étoile pour la couverture que je trouve totalement sans rapport avec le roman. Il aurait mérité largement mieux comme présentation.