Harem d’Eric COSTA : On est loin des mystérieuses cités d’or

Ce livre pourrait ne pas être adapté à un jeune public compte tenu de l'usage de contenu à caractère sexuel, usage de drogue et d'alcool et/ou de violence.
Harem d’Eric COSTA : On est loin des mystérieuses cités d’orHarem par Eric Costa
Series: Aztèques #1
Publié par Amazon Genre: Roman historique
Pages: 320
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
four-stars
Amazon

Présentation de l'éditeur

— Aztèques : Harem, roman lauréat du Salon du Livre Paris 2017 par le jury Amazon KDP —

Une jeune esclave peut-elle faire tomber un Empire ?

Lorsqu'elle retrouve son village en feu et son chien éventré, Ameyal se jure d'exterminer les Aztèques qui les attaquent. Mais son courage et sa volonté ne peuvent rivaliser contre les guerriers.

Elle perd tout, famille, amis, son village est détruit et elle est emportée.

Rabaissée à l'état d'esclave, plongée dans un harem où les intrigues font loi, où sauver sa peau se joue derrière chaque porte, Ameyal doit faire face aux pires injustices, trahisons et humiliations.

Au-delà de ces épreuves, une question s'impose : existe-t-il un cage assez grande pour retenir la fille de l'aigle ?

Du même auteur : Réalités invisibles

C’est une vraie bonne surprise qui m’attendait dans le lot de livres qui m’attendaient chez SimPlement qui, je le rappelle, est le nouveau système de services presse qu’utilisent Les Nouvelles Plumes. Continue reading “Harem d’Eric COSTA : On est loin des mystérieuses cités d’or”

“Warwick Castle” de Marine Noirfalise : LNF

“Warwick Castle” de Marine Noirfalise : LNFWarwick castle par Marine Noirfalise
Publié par Librinova le 9 août 2016
Genre: Roman historique
Pages: 263
Format: Ebook
Lu par : Audrey
dnf
Amazon

Présentation de l'éditeur :
1917. Dans le Comté de Worcestershire, la famille Foxbury doit faire face à une terrible nouvelle : le fiancé de Sophia, Henry a été retrouvé mort au champ de bataille.
La Comtesse s’empresse de revenir d’Italie pour aider son aînée à surmonter cette terrible épreuve. Alors que la guerre fait rage en Europe, la vie suit son cours à Warwick Castle : Garden Party's, dîners somptueux, fêtes d’anniversaire… les domestiques ont du pain sur la planche. Et pourtant, la vie de la famille Foxbury est sur le point de changer : les lourds secrets de ses membres seront bientôt révélés, bouleversant à tout jamais la vie au château...

Dans ce roman, le Comte James Foxbury et ses trois filles sont au centre de l’intrigue. Âgées d’une vingtaine d’années, Sophia, Adeline et Lily ont chacune leur tempérament, des idées plein la tête et des secrets inavouables. Dès les premières pages, vous serez happé dans leurs tumultueuses aventures.

Tout d’abord, en voyant pour la première fois la couverture de ce livre, j’ai tout de suite pensé au livre “Les quatre filles du docteur March” de Louisa May Alcott.

Continue reading ““Warwick Castle” de Marine Noirfalise : LNF”

Le sourire du diable d’Antonia HODGSON – Un livre qui ne paye pas ses dettes

Le sourire du diable d’Antonia HODGSON – Un livre qui ne paye pas ses dettesLe sourire du diable par Antonia Hodgson
Publié par 10/18 le 19 mai 2016
Genre: Roman historique
Pages: 526
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
two-stars
Amazon

Présentation de l'éditeur
Londres, 1727 : le jeune Tom Hawkins, qui a refusé de devenir révérend comme son père, ne vit que pour le jeu, la bière, les femmes. Criblé de dettes, il est envoyé à Marshalsea, une prison des bords de la Tamise où sont réunis les débiteurs de la ville. Dans cette prison, l'argent décide du sort de chacun. Les plus riches, comme Tom, mènent une vie de château – ou presque – avec lingerie et domestiques. Ils ont même droit à une taverne ! Les autres croupissent dans l'aile insalubre et coupe-gorge de l'établissement. Dans ce monde souterrain impitoyable, Tom Hawkins affronte des personnages plus avides, fourbes et cruels les uns que les autres. Il ne peut faire confiance à personne. Surtout pas à son compagnon de cellule, l'ironique Samuel Fleet, qui incarnerait le diable ! Sa rencontre avec la séduisante Kitty Spark pourrait bien tout changer...

border

 

“Le sourire du diable” a été un petit défi de ma part. En effet, si il s’agit bien de son premier roman, l’auteur Antonia Hodgson est de son métier directrice éditoriale dans une maison d’édition anglaise que je ne nommerai pas mais qui est l’éditeur du dernier Harry Potter.

Donc ma question était la suivante : une personne dont le métier est de dicter la ligne éditoriale d’une maison d’édition est-elle forcément la mieux placée pour pondre un extraordinaire premier roman ? Continue reading “Le sourire du diable d’Antonia HODGSON – Un livre qui ne paye pas ses dettes”