Archives

Seconde nature d’Emmanuel Ardichvili : Quand la nature se venge

Seconde nature d’Emmanuel Ardichvili : Quand la nature se vengeSeconde nature par Emmanuel Ardichvili
Publié par Le Lamantin le 26 septembre 2017
Genre: Jeunesse, Science Fiction
Pages: 188
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
five-stars
Amazon

Dans un futur proche, la vie de Léo dévie imperceptiblement de sa trajectoire le jour où, par curiosité et envie de séduire son amie Astrid, il touche un étrange champignon. Cet acte anodin fait basculer son existence dans un enchaînement irréversible d'évènements. Ceux-ci l'entraineront vers un affrontement dont les enjeux dépassent de loin sa propre survie, face à un adversaire d'une nature singulière, bien trop fort pour lui.

Soyons honnêtes, des livres pour la jeunesse distrayants ET qui font réfléchir, il n’y en a pas des masses. Le dosage entre la nécessaire réflexion sur un sujet de société et une histoire suffisamment attrayante pour donner envie de la lire, est vraiment un exercice difficile. Continue reading

2084_reboot de Yann PBD : ctr-alt-suppr

2084_reboot de Yann PBD : ctr-alt-suppr2084_Reboot par Yann PBD
Publié par Auto-édité le 17 juin 2017
Genre: Science Fiction
Pages: 440
Format: Ebook
Lu par : Aurore
one-star
Amazon

C'est une histoire qui parle de... Non, ce n'est pas une histoire. C'est le futur. Enfin celui d'hier. Celui qu'on a décidé d'accepter.

Petite note de Ciena : Il y a en ce moment une sorte de mode chez certains blogs littéraires qui consiste à se transformer en agence de publicité et donc ne proposer que les livres qu’on a aimé jusqu’à modifier la chronique si elle n’est honnêtement pas favorable. “Les Nouvelles Plumes” ne mangent pas de ce pain là car nous pensons que, d’une part, ce n’est pas juste pour les livres réellement bons, et que d’autre part nous n’avons de compte à rendre qu’aux lecteurs. 

Ceci dit comme tout le monde n’a pas les mêmes goûts, ma politique est, lorsque j’ai vraiment détesté un livre, de le transmettre à une autre plumette dont l’avis peut diverger. C’est à ce moment là l’avis le plus favorable des deux que je publie. Personnellement 2084_reboot était pour moi un livre LNF. 

Voici ce qu’en a pensé Aurore.

J’ai choisi ce livre surtout par curiosité, parce que la présentation de l’éditeur en disait très peu et que ça m’intriguait.

Je vais commencer par un petit résumé rapide pour vous le présenter : dans un monde futuriste ou la plupart vivent avec un petit implant les reliant à un gigantesque réseau, Malik cherche à accéder à l’immortalité afin de détruire les religions qui sont responsables d’actes terroristes.

Dans l’idée, je dis pourquoi pas. Les histoires de Science-Fiction parlent très souvent de terrorisme, de réseaux informatiques très avancés. Ca n’a rien de très original et tout va dépendre de la façon dont ça va être amené.

Mais l’énorme point noir de ce livre, c’est le style d’écriture. Je ne dirais pas qu’il y a des maladresses, je pense sincèrement que l’auteur sait écrire correctement. Seulement, j’ai souvent eu l’impression de lire un dictionnaire. Le vocabulaire utilisé est parfois peu courant et désuet. Je ne suis pas contre le fait d’enrichir mon vocabulaire, mais trop de mots savants, ça ralenti les discours et l’action. Voici un petit extrait qui peut illustrer mon point de vue :

« En résistant à son misérable priapisme, Malik vivait sans vraiment jouir du plaisir de respirer. Une séquelle dont souffraient tous les immortels. Ses poumons se remplissaient d’air pur avant d’expirer une nausée maladive, un mal de cœur, quand il plongeait en apnée dans les eaux troubles de ses contemporains, la délivrance de finir son existence lui était exclue, Malik était prisonnier, anesthésié par sa chair. Pire, l’atrophie des ses émotions lui interdisait d’aimer Juliette. Sa palingénésie le préservait du désagrément d’éprouver de l’attendrissement. Malik reculait dans une solitude maladive, son affection s’entourait de barbelés le coinçant dans sa désolation. Malik végétait. »

Nous avons donc de longues élucubrations de ce genre qui durent plusieurs pages, où on perd totalement de vu l’intrigue et des personnages qui parlent sur le même ton, avec parfois une expression familière qui arrive comme un cheveu sur la soupe. Autant dire que tout ça manque de naturel et de fluidité.

Du coup, ce style empêche tout le reste de se développer. L’histoire est lente et les personnages restent superficiels. Les histoires d’amour qui naissent sont artificielles.

Je terminerai tout de même sur un point positif, en tout cas de mon point vue. J’ai apprécié les idées avancées par l’auteur. Il aborde beaucoup de problèmes de société de notre époque et imagine leur évolution dans un siècle, comme la vie politique, les entreprises commercialisant un certain pesticide, les laboratoires pharmaceutiques. Il prend en compte plus de choses que le simple problème écologique global et le terrorisme. J’aurais bien aimé qu’il aille un peu plus loin de ce côté.

Je vais déroger un peu de la règle habituelle d’attribution des étoiles, car j’aimerais quand même lui en accorder une pour les idées qu’il avance et que je partage.

La tour de babylone de Ted Chiang – qui a dit qu’écrire des nouvelles était facile ?

La tour de babylone de Ted Chiang – qui a dit qu’écrire des nouvelles était facile ?La tour de babylone Publié par Folio le 30 avril 2010
Genre: Fantastique, Science Fiction
Pages: 416
Format: Livre papier
Lu par : Aurore
five-stars
Amazon

A Babylone, la construction de la tour touche à sa fin. On va bientôt atteindre la voûte du ciel et découvrir les secrets de Jéhovah. Une mathématicienne aurait trouvé une démonstration capable de mettre à mal les mathématiques, sa vie de couple... et sa vie, tout court. Le premier contact avec les extraterrestres aura également des répercussions inattendues sur le quotidien d'une linguiste réputée. Le destin de Neil Fisk bascule le jour où sa femme est tuée par la visitation d'un ange... Huit nouvelles qui constituent l'intégrale des oeuvres de l'auteur entre 1990 et 2002. Huit textes d'une puissance inégalée, lauréats pour la plupart des principaux prix du genre : Hugo, Nebula, Theodore Sturgeon, Sidewise... Huit occasions de découvrir le talent d'un nouveau grand de la science-fiction mondiale.

Beaucoup d’auteurs se lancent dans l’écriture en commençant par des nouvelles, comme si c’était réservé aux débutants. Et pourtant, j’ai toujours considéré ce format comme un genre à part entière, difficile à maîtriser. En effet, l’auteur doit être capable d’immerger le lecteur dans un univers très rapidement, de tisser une histoire cohérente et de l’emmener vers une vraie fin, si possible surprenante. Continue reading

The ones de David SWEREN-BECKER : 1% d’originalité

The ones de David SWEREN-BECKER : 1% d’originalitéThe ones par David SWEREN-BECKER
Publié par Hugo le 6 octobre 2016
Genre: Jeunesse, Science Fiction
Pages: 206
Format: Ebook
Lu par : Aurore
one-star
Amazon

Cody a toujours été fière d'être une One. Elle et son copain James font partie du 1% de la population choisi au hasard pour subir des modifications génétiques à la naissance. Les Ones sont beaux, doués, en pleine santé. En d'autres termes, ils sont parfaits.
Mais c'est loin de plaire à tout le monde. L'inquiétant mouvement Égalité persécute les Ones en les marginalisant chaque jour un peu plus. Jusqu'à remporter un procès qui rend leur existence illégale. Et tout à coup, être un One devient un danger de mort.
Face à la menace, Cody se rapproche d'un groupe radical mené par Kai, jeune leader passionné et charismatique. Les Ones n'ont plus le choix : se battre pour défendre leur identité... ou disparaître.

Ce roman commençait très fort. Le prologue est angoissant avec un style très accrocheur. On ouvre sur une scène de torture, et le narrateur s’adresse au lecteur directement comme s’il était l’héroïne qui subit toutes ces choses. Continue reading

Incarnatis : Le retour d’Ethelior de Marc Frachet : premier livre de SF transmédia

Incarnatis : Le retour d’Ethelior de Marc Frachet : premier livre de SF transmédiaLe retour d'Ethelior par Marc Frachet
Series: La Venus d'Emerae #1
Publié par ACCI éditions le 2 juin 2016
Genre: Science Fiction
Pages: 304
Format: Ebook, Livre papier
Lu par : Ciena
three-stars
Amazon

Vidéo de présentation sur Le Parisien.fr : http://videos.leparisien.fr/video/incarnatis-le-retour-d-ethelior-le-premier-roman-a-realite-augmentee-28-11-2016-x53vjjk DÉCOUVREZ LA LECTURE AUGMENTÉE ! Accédez à des médias complémentaires au cours de votre lecture en scannant des QRcodes (récits audio, musiques originales, illustrations, artefacts). RÉSUMÉ DU LIVRE : Terre, deux siècles après les catastrophes des Lunes Sombres, les aéroplaneurs de la Guilde commercent dans le monde entier, entre teks et domas, agissant dans la plus grande neutralité face à la montée d'une nouvelle forme d'obscurantisme. Seul survivant du massacre de sa famille, Yarel Grinh, un jeune aérostier, cherche à se venger. Tourmenté par d'étranges visions depuis son plus jeune âge, il se découvre d'étonnants pouvoirs liés à un Art ancestral : la Science Arcanique... UN NOUVEL UNIVERS : Portée par un souffle d'aventure et écrite dans un style simple et percutant, accessible au plus grand nombre, cette grande saga se déroule sur Terre au XXIVe siècle. Depuis notre Futur, elle nous emmène aux origines mêmes de l'Humanité, dans un monde empreint de magie où s'affrontent dans l'ombre de l'Histoire humaine, deux sociétés secrètes maîtrisant des pouvoirs paranormaux, dont la réincarnation.

Geek je suis, geek je resterai donc lorsque j’ai entendu parler de ce premier livre qui proposait une expérience de lecture avec des médias incorporés il fallait que j’en sache plus. Mais comme il s’agit d’abord  d’un blog littéraire commençons par le livre lui-même histoire d’être sûr que ce n’est pas un gadget. Continue reading

Serdhif de Cecile Koppel : coup de coeur puissance 2

Serdhif de Cecile Koppel : coup de coeur puissance 2Serdhif par Cecile KOPPEL
Series: Le monde d'Anaonil #2
Publié par Sudarenes le juin 2016
Genre: Science Fiction
Pages: 306
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
five-stars
Amazon

Ulysse et Auriane se retrouvent dans le monde d'Onil. Solim est mort. Comment Auriane pourra-elle retourner dans son monde et dans quels nouveaux pétrins Onil les mettra-t-il ?

Dans la même série : DimHénoé
Du même auteur : DimHénoé

Je vous ai déjà parlé de Cécile Koppel qui fut le moteur de la création de mon blog.

J’ai aussi eu la chance de critiquer le tome 1 du monde d’Anaonil qui était devenu le coup de coeur du mois d’ailleurs.

Et bien à quelques semaines de ma rencontre avec l’auteur (pour laquelle je vous réserve une belle interview avec photos à la clé et peut-être une jolie surprise) j’ai pu lire le tome 2 : Serdhif.

Il faut dire qu’il était attendu de pied ferme !

Cependant pas de surprise particulière concernant la qualité de ce livre : l’écriture fluide et le suspense magistralement orchestré par l’auteur dans le premier volume, fonctionne tout autant dans le second. Onil est toujours autant une tête à claque qui se met dans les situations les plus rocambolesques mais ce qui rend cette suite unique c’est que cette fois-ci on en apprend beaucoup plus sur la composition politique et le fonctionnement technologique de son monde.

Habituellement dans ce genre de livre le monde qui est différent du notre est celui qui est le plus noir, le plus négatif. Je me suis souvent prise à penser que notre monde était loin d’être différent de celui d’Onil voire sur certains aspects peut-être bien meilleur. Ca fait peur.

Cecile Koppel évite soigneusement les poncifs du genre et laisse le lecteur penser et se faire lui-même son opinion que ce soit sur les gens ou le monde.

Je reste cependant troublée par l’utilisation des noms Ulysse et Onil pour désigner la même personne. Dans le premier tome je me disais que ce changement suivait le changement de monde du héros, ce n’est pas le cas dans ce tome mais je compte bien poser la question à l’auteur.

Pour résumer le tome 2 est aussi bon que le tome 1 et on est tout aussi impatient de lire le tome 3 ce qui fait, qu’encore une fois, je mets sans hésiter les 5 étoiles et vous conseille vivement cette lecture addictive.

Auriane de Cecile KOPPEL : Un livre de SF ? Un conte philosophique ? Les deux et plus encore

Auriane de Cecile KOPPEL : Un livre de SF ? Un conte philosophique ? Les deux et plus encoreAuriane par Cecile KOPPEL
Series: Le monde d'Anaonil #1
Publié par Sudarenes le 25 février 2016
Genre: Science Fiction
Pages: 300
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
five-stars
Amazon

Onil vit dans un monde gouverné par un despote. Résistant, il est fait prisonnier et subit les pires tortures. Par l'utilisation d'un appareil de haute technologie il arrive à s'échapper mais se retrouve perdu dans un monde parallèle : le nôtre.

Pourra t'il rentrer chez lui ? Et surtout en aura t'il l'envie ?

Dans la même série : DimHénoé
Du même auteur : DimHénoé

border

Ce livre est une grande surprise.

D’une part parce qu’ayant rencontré l’auteure (une interview est bientôt à l’ordre du jour), je ne m’attendais pas à ce genre d’écriture. Imaginer un livre pareil écrit par un tout petit bout de bonne femme blonde et si souriante je ne sais pas mais je ne m’y attendais pas. Et puis alors son livre quel punch ! Continue reading