Archives

Le fruit de ma colère de Mehdy Brunet : un goût de trop peu

Le fruit de ma colère de Mehdy Brunet : un goût de trop peuLe fruit de ma colère par Mehdy Brunet
Publié par Taurnada le 15 mars 2018
Genre: Thriller
Pages: 224
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
three-stars
Amazon

Le jour où Ackerman vient demander de l'aide à Josey Kowalsky, le compte à rebours a déjà commencé. Il faut faire vite, agir rapidement. Josey n'hésite pas un seul instant à venir au secours de cet homme qui, par le passé, a su le comprendre. Ensemble, ils vont découvrir que la colère et la vengeance peuvent prendre bien des visages. Et s'il était déjà trop tard ?

Il y a quelque temps de ça j’avais eu la chance de critiquer le premier livre de Mehdy Brunet intitulé « Sans raison ». J’avais fait la remarque que j’avais l’impression que l’auteur en avait encore sous le capot et je me demandais donc avec impatience ce que le prochain allait donner et… j’ai été déçue  Continuer la lecture

Au cadran de l’enfance de Yann L.M : Mission impossible

Au cadran de l’enfance de Yann L.M : Mission impossibleAu cadran de l'enfance par Yann Helem
Publié par Auto-édité le janvier 2018
Genre: Autobiographie
Pages: 229
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
three-stars
Amazon

Un homme rencontre l’enfant qu’il était autrefois.
« Le roman enchanteur d’une enfance avec ses secrets et ses blessures. »
« Un roman initiatique. »
« Un livre aussi passionnant qu'intrigant. »

Je vous parlais il y a quelque temps de l’autobiographie, parent pauvre de la littérature et boudé par les éditeurs. Dans cet article je prenais le pari qu’il existait très certainement des autobiographies intéressantes de personnes pourtant ordinaires.

« Au cadran de l’enfance » en fait partie.

Dans ce livre, l’auteur se remémore un événement qu’il juge être à l’origine de ce qu’il est dans le présent. Mis au défi de traverser un pont de nuit et de rapporter ce qu’il y a vu à son père, l’enfant qu’il était à échoué. Mais que se serait-il passé dans le cas contraire. Qui serait-il à présent ?

Pour répondre à cette question il décide donc de traverser le passé.

Cette quête, que nous connaissons tous mais que peu osent entreprendre, l’auteur la mène donc jusqu’au bout avec poésie et délicatesse.

Malheureusement, si l’histoire est adorable, les dédales du temps auront raison de l’écriture et, au final, de la patience du lecteur.

Tout d’abord, ce que je reproche à ce livre (mais c’est un des pièges fréquents de l’autobiographie), c’est le manque de distance entre l’auteur et son personnage enfant.

Le livre commence avec beaucoup d’humour et pas mal de dérision (ce qui nous permet de nous attacher au petit Nuche). Je me suis même prise à lui trouver un air de ressemblance avec le ton employé par Pagnol dans « La gloire de mon père ».

Malheureusement, très rapidement, le ton passe à apitoiement, voire à la victimisation. On sent bien que l’auteur ne garde plus ses distance avec son « lui » passé et que des sentiments de rancoeur, de regrets, voire de honte (provenant du personnage une fois adulte), viennent se mêler à l’histoire. C’est dommage de ne pas avoir gardé suffisamment de recul pour éviter de polluer les pensées de l’enfant avec les interprétations qu’en fait l’adulte d’aujourd’hui. D’autant que très régulièrement il indique ne pas vouloir « modifier le passé ».

La seconde chose qui m’a dérangée, c’est le mélange des personnages. En effet dans le même chapitre on passe, sans transition, du gamin qui parle (au présent) de ce qui lui arrive à l’auteur qui nous raconte ses souvenirs en passant par Monsieur Oui-Non qui vit en spectateur les événements de l’enfant. On est complètement perdu et on n’arrive du coup plus à se situer dans ce qui nous est raconté. C’est comme si un écrivain commençait une phrase et passait la plume à un autre pour la terminer. C’est agaçant et perturbant. D’ailleurs il semble bien que l’auteur finisse lui-même par s’y perdre puisqu’il mélange régulièrement aussi les registres de langage. Nuche se met à parler comme un adulte (ce qui enlève tout le charme, la spontanéité et l’innocence de l’enfant) et l’adulte se met à avoir des tournures de phrases totalement décalées et enfantines qui le rendent, du coup, beaucoup moins crédible.

Bref, si l’histoire est adorable et originale, force est de constater que le voyage dans le temps n’est pas un exercice facile et qu’on peut très facilement s’y perdre.

Dommage.

Le cheptel de Céline Denjean : sommes-nous tous des moutons ?

Ce livre pourrait ne pas être adapté à un jeune public compte tenu de l'usage de contenu à caractère sexuel, usage de drogue et d'alcool et/ou de violence.
Le cheptel de Céline Denjean : sommes-nous tous des moutons ?Le Cheptel par Céline Denjean
Publié par Marabout le 17/01/2018
Genre: Thriller
Pages: 656
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
five-stars
Amazon
Du même auteur : La fille de Kali

J’ai mis du temps à rédiger cette critique après avoir lu « Le cheptel » de Celine Denjean.

Pas parce que le livre est mauvais, non, mais parce qu’il a réussi là où des dizaines de documentaires, de professeurs, de témoignages divers et de propagandistes ont échoués. Continuer la lecture

Le souper des maléfices de Christophe Arleston : un livre qui donne faim !

Le souper des maléfices de Christophe Arleston : un livre qui donne faim !Le souper des maléfices par Christophe Arleston
Publié par ACtuSF le 6 octobre 2016
Genre: Fantasy
Pages: 300
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
five-stars
Amazon

Les agents de Slarance ont tous été assassinés. Dernière d'entre eux, Zéphyrelle se voit confier sa première mission par le dynarque : mettre à jour les trafics qui empoisonnent la cité et déstabilisent son économie avec l'importation d'un blé étrange... Une dangereuse enquête la conduit du monde des tavernes à matelots aux plus feutrés cabinets du pouvoir. Mais l'intervention inattendue d'un cuisinier amoureux et de son grimoire de recettes magiques va compliquer l'affaire. Des personnages attachants, une aventure captivante et la touche d'humour propre à l'auteur de Lanfeust de Troy : Le Souper des maléfices est un roman qui se dévore avec passion.

Bon, soyons honnête.

Christophe Arleston n’est pas vraiment une nouvelle plume. C’est même un virtuose de la BD mais comme je l’ai déjà dit lors d’un précédent article : il y a une grande différence entre écrire un roman et une BD. Aussi, si je me suis régalée avec les « Lanfeust de Troy », je me demandais ce que 600 pages d’un roman fantasy allait donner sous la plume de son auteur. Continuer la lecture

Quand les hirondelles me reviennent de Yann Dejaury : attendez-vous au best-seller

Quand les hirondelles me reviennent de Yann Dejaury : attendez-vous au best-sellerQuand les hirdondelles le reviennent par Yann Dejaury
Publié par Auto-édité le 2 décembre 2016
Genre: Litterature française
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
Amazon

Il a quelques années j’avais lu un livre appelé « The shack » et écrit par un illustre inconnu appelé W.Paul Young. J’avais été soufflée par l’histoire et en avais parlé autour de moi. On m’avait répondu « ouais, encore un livre plein de bons sentiments à l’américaine ». Un an plus tard, ce livre était lu par 8 millions de lecteurs, traduit dans plusieurs langues (« La cabane » pour le titre français) et on en a même fait un film appelé « Le chemin du pardon ». Continuer la lecture

Fate : L’Arène du Mississipi de Philippe Lecuyer : les ados ne sont plus ce qu’ils étaient !

Fate : L’Arène du Mississipi de Philippe Lecuyer : les ados ne sont plus ce qu’ils étaient !Faite : l'arène du Mississippi par Philippe Lecuyer
Publié par Marathon éditions le 22/11/2017
Genre: Science Fiction
Pages: 194
Lu par : Ciena
four-stars
Amazon

Un monde sans foi ni loi. Des États-Unis disloqués. Anarchie, violence et loi du plus fort règnent en maîtres. Une jeune femme assoiffée de vengeance entre au service d’une mystérieuse organisation et renoue avec son humanité perdue au contact d’un enfant pas comme les autres. À travers ses livres, Philippe Lécuyer tente de concilier sa passion du 7e art avec sa pratique de l’écriture. Grâce à son style, il fait surgir des mondes fourmillants et des personnages débridés. Ses univers nous permettent de retrouver la magie de la littérature populaire et des films qui l’ont nourri. Les aventures de Fate nous entraînent dans un futur lointain et pourtant si proche où la survie est un défi de tout instant.

« Fate : l’Arène du Mississipi » fait partie des livres que j’ai recommandés dans le cadre du prix littéraire de l’imaginaire 2018. Continuer la lecture

La voie du papillon d’Eric Costa : Ca y est, ça vole !

La voie du papillon d’Eric Costa : Ca y est, ça vole !La voie du papillon par Eric Costa
Series: Aztèques #2
Publié par Auto-édité le 18/1/2018
Genre: Aventure
Pages: 280
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
five-stars
Amazon

"Je m'appelle Ameyal.
Autrefois, j’habitais un éternel printemps, comme le précise mon nom.
À présent, je dois servir ceux qui ont tout détruit.
Les Aztèques.
Personne ne peut s'échapper du harem. Je le sais, j'ai essayé. J'ai failli y laisser la vie et je suis devenue l’objet d’un chantage mortel.
Mon seul salut possible : devenir concubine. Je dois trouver un moyen d'entrer à l’école du harem, coûte que coûte, même si la loi me l’interdit.
Si je ne peux fuir par l'extérieur, je m'enfuirai par l'intérieur.
Je trouverai les moyens de venger mon village."

Laissez-vous emporter dans un grand voyage, un ailleurs et un autrefois caché au sein d'une civilisation aussi fascinante qu'effrayante.

Dans la même série : Harem
Du même auteur : Harem, Réalités invisibles

Vous vous souvenez sans doute du livre « Harem » que j’avais chroniqué ici. Ce premier tome m’avait laissé une très bonne impression mais aussi un sentiment mitigé de « début de saga » et je me demandais ce que donnerait le second opus. Continuer la lecture

Seconde nature d’Emmanuel Ardichvili : Quand la nature se venge

Seconde nature d’Emmanuel Ardichvili : Quand la nature se vengeSeconde nature par Emmanuel Ardichvili
Publié par Le Lamantin le 26 septembre 2017
Genre: Jeunesse, Science Fiction
Pages: 188
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
five-stars
Amazon

Dans un futur proche, la vie de Léo dévie imperceptiblement de sa trajectoire le jour où, par curiosité et envie de séduire son amie Astrid, il touche un étrange champignon. Cet acte anodin fait basculer son existence dans un enchaînement irréversible d'évènements. Ceux-ci l'entraineront vers un affrontement dont les enjeux dépassent de loin sa propre survie, face à un adversaire d'une nature singulière, bien trop fort pour lui.

Soyons honnêtes, des livres « jeunesse » distrayants ET qui font réfléchir, il n’y en a pas des masses. Le dosage entre la nécessaire réflexion sur un sujet de société et une histoire suffisamment attrayante pour donner envie de la lire, est vraiment un exercice difficile. Continuer la lecture

Stone Junction de Jim Dodge : Candide en Amérique

Stone Junction de Jim Dodge : Candide en AmériqueStone Junction par Jim Dodge
Publié par Super 8 éditions le 19 septembre 2017
Genre: Aventure
Pages: 720
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
three-stars
Amazon

La magie, c'est la vie !

Le roman culte de Jim Dodge à nouveau disponible.

Depuis sa naissance, Daniel Pearse jouit de la protection et des services de l'AMO (Association des magiciens et outlaws), géniale et libertaire société secrète. Sous le parrainage du Grand Volta, ancien magicien aujourd'hui à la tête de l'organisation, le désormais jeune homme va être initié à mille savoir hors normes, de la méditation à la pêche à la mouche, du poker à l'art de la métamorphose, en passant par le crochetage express et l'invisibilité pure et simple. Mais dans quel but ? Celui de l'aider à retrouver (et à faire payer) l'assassin de sa mère... ou celui de dérober un mystérieux - et monstrueux - diamant détenu par le gouvernement, rien moins, peut-être, que la légendaire pierre philosophale ?

À ces deux missions inextricablement liées s'ajoute en creux, la quête primordiale de Daniel : celle qui lui permettra de découvrir qui il est vraiment. Et peu importent les moyens qu'il lui faudra employer pour l'accomplir.

Roman initiatique sous haute tension, le livre de Jim Dodge est l'un de ces rares ouvrages authentiquement magiques et enchanteurs, capables de transformer leurs lecteurs.

Vous aimez notre blog et cette critique vous a donné envie de lire ce livre ? Cliquez sur le bouton juste au dessous du titre. Ca ne vous coûtera pas plus cher mais ça permettra aux Nouvelles Plumes de toucher une petite commission sur votre achat et aidera au développement du blog. Merci

En règle général on a tous des genres littéraires favoris.

Certaines fois, on découvre des livres qui mêlent avec brio plusieurs d’entre eux et ca donne une romance sur fond policier, une histoire d’horreur sous forme initiatique ou historique etc.. Continuer la lecture

L’affaire Isobel Vine de Tony Cavanaugh : lent, trop lent

Ce livre pourrait ne pas être adapté à un jeune public compte tenu de l'usage de contenu à caractère sexuel, usage de drogue et d'alcool et/ou de violence.
L’affaire Isobel Vine de Tony Cavanaugh : lent, trop lentL'affaire Isobel Vine par Tony Cavanaugh
Publié par Sonatine le 6 avril 2017
Genre: Policier
Pages: 416
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
three-stars
Amazon

Pour n'importe quel passant, les rues, les places, les jardins de
Melbourne possèdent un charme certain. Pour Darian Richards, chacun de ces lieux évoque une planque, un trafic de drogue,
un drame, un suicide, un meurtre. Lassé de voir son existence ainsi définie par le crime, et uniquement par le crime, il a décidé, après seize ans à la tête de la brigade des homicides, de
passer à autre chose. Une vie solitaire, plus contemplative.

Il accepte néanmoins de sortir de sa retraite par amitié pour le chef de la police qui lui demande de disculper son futur successeur, en proie à des rumeurs relatives à une
ancienne affaire : en 1990, après une fête donnée chez elle, on a retrouvé le corps sans vie de la jeune
Isobel Vine. Suicide, accident, meurtre ? L'enquête fut d'autant plus délicate que
quatre jeunes flics participaient à cette soirée. Elle fut classée sans suite, mais le doute persiste sur ce qui s'est réellement passé.

Reprendre des investigations vingt-cinq ans après les faits n'est jamais une partie de plaisir, surtout quand l'affaire concerne de près la police. Les obstacles ne manquent pas. C'est sans compter sur le caractère obstiné, rebelle et indiscipliné de Darian Richards et sur sa fâcheuse habitude à porter davantage d'attention et de respect aux morts qu'aux vivants. L'enquête rythmée de nombreux rebondissements va peu à peu l'amener aux frontières du bien et du mal, de la vérité et du mensonge, et Richards y perdra peut-être ses dernières illusions.

Une description rarement vue des rouages policiers. Une ville, Melbourne, personnage à part entière du roman. Une intrigue captivante. Et un antihéros plein de blessures intimes, misanthrope et obstiné, que l'on a envie de retrouver à peine la dernière page tournée.

Un polar en terre australienne. En voilà une lecture qui paraît intéressante !  Continuer la lecture