Archives de tags | bonheur

Journal intime d’un touriste du bonheur de Jonathan Lehmann : Un sac à dos un peu trop lourd

Ce livre pourrait ne pas être adapté à un jeune public compte tenu de l'usage de contenu à caractère sexuel, usage de drogue et d'alcool et/ou de violence.
Journal intime d’un touriste du bonheur de Jonathan Lehmann : Un sac à dos un peu trop lourdJournal d'un touriste du bonheur par Jonathan Lehmann
Publié par Editions de la Martinière le 24 mai 2018
Genre: Autobiographie
Pages: 288
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
two-stars
Abebooks

Avocat d'affaires à New York, amateur de fêtes et de drogues..., Jonathan plaque tout du jour au lendemain pour partir à la recherche du bonheur. Pendant 3 ans, il va à la rencontre de penseurs et de maîtres spirituels à travers le monde, et découvre la méditation, une pratique qui va bouleverser sa vie.

En novembre 2016, il s'envole vers l'Inde pour vivre une expérience radicale : " Vipassana ", ou dix heures par jour, pendant dix jours. Dans un silence total.

Journal intime d'un touriste du bonheur est le récit de cette retraite et des trois mois de périple qui ont suivi. Dans ce carnet de voyage déjanté, Jonathan nous raconte ses tribulations à travers l'Inde : son " shopping spirituel " d'ashram en ashram et de gourou en gourou, son coming out mystique, son apprentissage du sexe tantrique, son combat incessant contre la tyrannie du mental et les addictions...

Voyage initiatique et chronique spirituelle, ce livre irrésistible bouscule les genres littéraires autant que les consciences. Dans un style décomplexé, follement drôle, Jonathan Lehmann nous transmet la richesse des enseignements qu'il a reçus et qui nourrissent, chaque jour, son cheminement vers le bonheur.

Une lecture dont vous ressortirez transformés.

C’est marrant la vie tout de même. Je parlais d’autobiographie et, coup sur coup j’en reçois deux.

D’autant que celle-ci m’intéressait à la base particulièrement puisque ça parle de bonheur ou plutôt de la recherche du bonheur. Malheureusement j’en aurais aimé une  écrite par monsieur tout-le-monde. Ca m’aurait plus parlé. Continuer la lecture

Alfie le chat du bonheur de Rachel Wells : on a tous besoin d’un chat dans la vie

Alfie le chat du bonheur de Rachel Wells : on a tous besoin d’un chat dans la vieAlfie le chat du bonheur par Rachel Wells
Publié par City editions le 17 juin 2015
Genre: Humour
Pages: 228
Format: Ebook
Lu par : Bunnydroit
four-stars
Amazon

Alfie est un chat errant. Sans foyer depuis que son ancienne maîtresse est décédée, il erre de rue en rue jusqu’au moment où il arrive dans Edgar Road. Là, Alfie sait immédiatement qu'il a trouvé son nouveau quartier. Mais les habitants ne sont pas franchement d'accord : la dernière chose dont ils ont besoin c’est d’un chat qui passe de maison en maison ! Alfie est donc régulièrement chassé. Jusqu’au jour où plusieurs familles acceptent de le nourrir et de l’héberger à tour de rôle. Et quand l’adversité frappe, tous réalisent à quel point ils ont besoin du petit félin… Alfie ? Un chat qui apporte de l’espoir, de la sagesse et qui rend la vie plus douce. Les aventures d’un chat errant qui change la vie de tout un quartier.

A lire absolument. C’est le genre de livre qui vous réconcilie avec la vie. Continuer la lecture

La liste de Jérémy Demay : un peu de bon sens

La liste de Jérémy Demay : un peu de bon sensLa liste par Jérémy DEMAY
Publié par Un mode différent Genre: Developpement personnel
Pages: 220
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
three-stars
Amazon Abebooks

Je ne connaissais pas Jérémy DEMAY, et pour cause, ce jeune humoriste de 33 ans, pourtant dijonnais, officie spécifiquement au Quebec.

 

Ce qui m’a attiré vers ce livre c’est bien sûr mon goût immodéré pour le développement personnel mais aussi son parcours pour sortir de la dépression. Continuer la lecture

Petit pays de Gael Faye : quelque chose qui fait mal

Petit pays de Gael Faye : quelque chose qui fait malPetit Pays par Gael Faye
Publié par Grasset le 24/08/2016
Genre: Litterature française
Pages: 224
Format: Ebook
Lu par : Ciena
four-stars
Amazon

Présentation de l'auteur :

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…
« J’ai écrit ce roman pour faire surgir un monde oublié, pour dire nos instants joyeux, discrets comme des filles de bonnes familles: le parfum de citronnelle dans les rues, les promenades le soir le long des bougainvilliers, les siestes l’après-midi derrière les moustiquaires trouées, les conversations futiles, assis sur un casier de bières, les termites les jours d’orages... J’ai écrit ce roman pour crier à l’univers que nous avons existé, avec nos vies simples, notre train-train, notre ennui, que nous avions des bonheurs qui ne cherchaient qu’à le rester avant d'être expédiés aux quatre coins du monde et de devenir une bande d’exilés, de réfugiés, d’immigrés, de migrants. »
Avec un rare sens du romanesque, Gaël Faye évoque les tourments et les interrogations d’un enfant pris dans une Histoire qui le fait grandir plus vite que prévu. Nourri d’un drame que l’auteur connaît bien, un premier roman d’une ampleur exceptionnelle, parcouru d’ombres et de lumière, de tragique et d’humour, de personnages qui tentent de survivre à la tragédie.

J’ai eu une enfance particulièrement désastreuse.

Aussi, lorsque j’avais l’âge de Gaby dans « Petit pays », étant déjà fanatique de lecture, je dévorais tout particulièrement les livres parlant de l’enfance des autres.

La référence absolue, pour moi, de l’enfance heureuse a toujours été « la Gloire de mon Père » de Marcel Pagnol.  À plus d’un titre, « Petit Pays » me fait penser à cette œuvre.  Pas seulement parce qu’il s’agit d’un récit d’enfance mais, surtout, à cause de la douceur, de l’émotion et de l’amour des personnages que l’on sent dans l’écriture de Gael Faye. Continuer la lecture