Tag Archive | viol

Garde-corps de Virgine Martin: une catharsis ratée

Ce livre pourrait ne pas être adapté à un jeune public compte tenu de l'usage de contenu à caractère sexuel, usage de drogue et d'alcool et/ou de violence.
Garde-corps de Virgine Martin: une catharsis ratéeGarde-corps par Virginie Martin
Publié par Lemieux le 19 août 2016
Genre: Litterature française
Pages: 176
Format: Livre papier
Lu par : Audrey
two-stars
Amazon

Carnavet, début des années 1980. Gabrielle Clair est violée par un élève de son collège. Dès lors, elle se forge un masque de fer pour transcender ce drame, et se jure de quitter cette province devenue trop étouffante. Paris, fin des années 2000. Gabrielle Clair, ministre, mène sa carrière avec talent. Jusqu'au jour où son chemin recroise celui de son violeur...

Je me suis posé la question si j’allais lire ce livre car j’ai toujours beaucoup de mal avec les histoires narrant le viol ou le meurtre d’enfants. Continue reading

Eden de Serge Boudroux et Cécile de Laget : Mais bon Dieu baissez-moi cette jupe !!!!

Eden de Serge Boudroux et Cécile de Laget : Mais bon Dieu baissez-moi cette jupe !!!!Eden par Cecile de Laget, Serge Boudoux
Publié par Editions Baudelaire le 17 juin 2016
Genre: Policier
Pages: 390
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
one-star

Présentation de l'éditeur :

Henri, beau nonagénaire un peu déjanté, habite un petit village du Gers.

La région est en effervescence. Les journaux écrits et télévisés font leurs gros titres au sujet de quatre morts violentes s’étant produites le long du chemin qui passe près de la petite maison du vieillard et mène les pèlerins à Saint-Jacques-de-Compostelle, le Camino Francés, rebaptisé par un journaliste inspiré : le « chemin meurtrier ».

Lundi 17 mai 2010. Comme chaque jour, le vieil Henri se rend sur la place de l’église et là, assise sur le banc vert où il rejoint habituellement ses rares copains encore vivants, une jeune femme sublimissime mange tranquillement un sandwich. Ils échangent quelques mots… et il se retrouve mêlé bien malgré lui à une histoire hallucinante.

De la Côte d’Azur à New-York, en passant par l’Isère et l’Auvergne, doux, violent, érotique, mystérieux, machiavélique, explosif, cruel, éclairant d’un jour nouveau des énigmes anciennes et des évènements politiques récents, ce deuxième volet de la trilogie Eden est fou : vous allez l’adorer… et sans doute détester ses auteurs.

Vous vous rappelez lors de ma critique de “Sans raison” de Mehdy Brunet que je vous avais parlé des poncifs en polar.

Peut-être avez-vous cru qu’il s’agissait de l’opinion d’une vieille bique un peu coincée : il n’en est rien. En fait saviez-vous que plus de 80 % des lecteurs de polars sont des lectrices de nos jours ? Ce n’est pas moi qui le dit, c’est une enquête très sérieuse de Babelio qui date de 2014.

De ce fait le polar actuel est très différent de ce qu’il était dans les années 70-80 où pour faire un bon livre il ne fallait qu’ajouter un privé, une belle blonde (ou brune) et de la castagne. De nos jours les lecteurs (et donc souvent lectrices) veulent du suspense, de la psychologie, de l’intrigue.

Frédéric Dard a eu de beaux jours mais je doute qu’à notre époque il aurait eu autant de succès, quoique avec son humour et sa maîtrise de la langue française il ait créé un genre vraiment à part.

En ce qui concerne Eden, c’est exactement ce qui s’est passé. L’histoire est totalement noyée par les galipettes de l’héroïne, décrits à la façon d’un mauvais porno ce qui fait que, non, je n’ai pas du tout adhéré.

De plus les personnages ne sont pas plausibles et  l’intrigue est mal menée. Si on s’accroche un peu on comprend tout au plus que l’histoire est écrite par un petit vieux amoureux d’une tueuse en série mais c’est illogique car en grande partie il n’est pas témoin de l’histoire et n’aurait donc pas pu la raconter. Enfin on sent clairement que l’auteur aime s’entendre parler au détriment du lecteur qu’il prend d’ailleurs régulièrement pour un inculte. Il va même jusqu’à faire “une petite expérience” (c’est lui qui le dit) pour voir si on n’est pas amateur des “flatulences verbales des anges de la télé-réalité”.

C’est dommage car par contre, l’écriture est recherchée mais encore une fois l’intrigue est mal construite et on a tout simplement pas envie de savoir la suite.

Enfin dernier point, vous constaterez que je viens de critiquer le tome 2 de ce livre. Ce n’est pas une erreur de ma part, l’auteur ayant exigé que cela soit comme çà et que je n’avais pas besoin de lire le tome 1 pour comprendre le tome 2. C’est finalement une preuve d’indulgence car je n’aurai de toute façon pas lu deux tomes de ce récit.

Je ne mettrai donc qu’une étoile pour l’écriture.

Sans raison de Mehdy Brunet : de toute façon vous n’en aurez pas besoin pour le lire

Sans raison de Mehdy Brunet : de toute façon vous n’en aurez pas besoin pour le lireSans raison par Mehdy Brunet
Publié par Taurnada le 27 avril 2015
Genre: Policier
Pages: 274
Format: Livre papier
Lu par : Ciena
five-stars
Amazon

4ème de couverture :
Je suis dans cette chapelle, avec ma femme et mes deux enfants, je regarde le prêtre faire son sermon, mais aucun son ne me parvient.
Je m'appelle Josey Kowalsky et en me regardant observer les cercueils de ma femme et de ma fille, mon père comprend.
Il comprend que là, au milieu de cette chapelle, son fils est mort. Il vient d'assister, impuissant, à la naissance d'un prédateur.

S’il y a bien un genre dans lequel on peut être vraiment mauvais c’est le polar. Etrangement beaucoup de gens pensent qu’il suffit d’un crime, d’une minette sexy, d’un policier véreux,de saupoudrer tout ça de whisky et de quelques scènes sanglantes et voilà… Continue reading

Quatorze mois de Carine Russo : une attente monstrueuse

Quatorze mois de Carine Russo : une attente monstrueuseQuatorze mois par Carine Russo
Publié par La renaissance du livre le 17 août 2016
Genre: Litterature française, Litterature francophone
Pages: 246
Format: Ebook
Lu par : Laetitia
four-stars
Amazon

Julie et Mélissa ont été enlevées le 24 juin 1995. Ce n'est que quatorze mois plus tard, le 17 août 1996, que les corps sans vie des petites filles seront retrouvés. Un épisode qui fera date dans les annales judiciaires belges. Une date qui est gravée dans toutes les mémoires. Dans cet ouvrage, pour la première fois et sur un ton très juste, Carine Russo, la maman de Mélissa, s'exprime longuement sur son ressenti, ses émotions, son combat durant ces quatorze mois et sa détermination sans faille à retrouver les fillettes. Un récit bouleversant, profond, sans langue de bois.

Quatorze mois.
Titre qui a éveillé ma curiosité… 14 mois de quoi ? lecture du résumé… Ok on s’engage dans tout sauf une lecture légère… Aborder cette ” affaire” quel vilain terme, plutôt ce tremblement de terre qui a forcé à ouvrir les yeux sur le pire dont l’être humain est capable Continue reading

Le serment du passeur de Fréderic Clementz : Un grand vertige et LE coup de coeur de ce mois-ci

Le serment du passeur de Fréderic Clementz : Un grand vertige et LE coup de coeur de ce mois-ciLe serment du passeur le 2016
Genre: Suspense
Pages: 206
Format: Ebook
Lu par : Ciena
five-stars
Amazon

Présentation de l'éditeur

*** Le Serment du Passeur, élu lauréat au Salon Livre Paris 2016 par le jury Amazon-Kindle ***

Parfois, les bourreaux aussi croient faire le bien.

Antoine Drévaille n'oubliera jamais. Dévasté à quinze ans par une agression d'une violence inouïe, il décide, 19 ans plus tard, d'adresser une longue lettre à son tortionnaire.
Une confession hallucinante pour se désencombrer enfin de cette humiliation qui a souillé sa vie.

Mais le passé ne rend pas les armes aussi facilement.
Un lourd secret révélé un matin d'hiver dans les somptueuses calanques de Cassis va de nouveau bouleverser la vie d'Antoine.

À partir de cette seconde vertigineuse face aux vagues hurlantes, cet homme marqué au fer rouge et soudain « ébloui de l'intérieur » va faire de sa nouvelle vie un combat sidérant contre les coups de poignard du destin :
le sien et celui de ceux qu'il aime, qui sont à genoux et n'ont plus la force de se battre.

Mais n'y a-t-il pas derrière le secret dévoilé dans les calanques un piège abyssal, une illusion et le début d'un nouvel enfer ?
Peut-être. Ou peut-être pas.
Ce qui est sûr, c'est que l'histoire d'Antoine Drévaille va loin. Très loin. Jusqu'à l'impensable.
La voici.

border

Alors que le coup de coeur du mois de juillet était “Auriane” de Cecile KOPPEL ( l’interview aurait lieu en septembre), celui de mois-ci est incontestablement “Le serment du passeur”.

Je vais être, comme je le suis toujours, totalement honnête : je suis tombée sur ce livre par hasard en cherchant de nouveaux auteurs sur Amazon et en fait à la base c’était même un défi. Continue reading