LA MELODIE DU PASSE de Hans Meyer zu Düttingdorf : généalogie

LA MELODIE DU PASSE de Hans Meyer zu Düttingdorf : généalogieLa mélodie du passé par Hans Meyer zu Düttingdorf
Publié par Les Escales le 15 septembre 2016
Genre: Litterature étrangère
Pages: 394
Format: Livre papier
Lu par : Mélanie
four-stars
Amazon

En vidant l'appartement de sa mère qui vient de mourir, Christina, journaliste berlinoise, trouve une vieille carte postale en noir et blanc coincée derrière un tiroir. Dessus, des joueurs de tango du Buenos Aires des années 1930. Derrière, un mystérieux message...
Intriguée, Christina décide de fouiller le passé de sa mère et apprend que celle-ci n'était pas celle qu'elle croyait. Elle remonte le sillage de son arrière-grand-mère, Emma : jeune femme audacieuse, elle a quitté son Allemagne natale dans les années 1920 pour trouver le bonheur auprès d'un Argentin épousé dans la précipitation. Mais la jeune mariée est troublée par Eduardo, un joueur de bandonéon... Une passion soigneusement enfouie, qui bouleversera son existence, mais aussi celle de ses descendants.

 

Christina, jeune journaliste Berlinoise trouve une vieille carte postale représentant un groupe de joueurs de tango, au dos de laquelle se trouve un mystérieux message. Elle décide alors de fouiller le passé de sa mère, et va trouver ses origines en Argentine.

Ce roman est composé alternativement de chapitres narrant la quête de Christina, et d’autres opérant un retour en arrière pour raconter l’histoire d’Emma (arrière-grand-mère de Christina) dans l’Argentine des années 20.

C’est un choix judicieux de la part de l’auteur car le roman « banal » devient une histoire intrigante qui nous tient en haleine jusqu’à la découverte du secret de famille. Rien que pour ça, l’histoire mérite son étoile, car tout se recoupe parfaitement et rien n’est laissé au hasard.

Les personnages ont tous leur importance. J’ai parfois regretté le manque de clarté par rapport aux liens que certains personnages entretiennent. Certains étaient plus que secondaires, et se retrouvent vraiment mis en avant sans qu’on ne s’y attende. Alors, on cherche à quel moment du livre on nous en a parlé pour la dernière fois. C’est peut être dû à ma seule interprétation mais du coup, je pense être passé à côté du dénouement qui aurait dû être plus exceptionnel à mon sens. Malgré ce petit bémol, j’accorde quand même l’étoile pour les personnages car ils ont tout de même tous un sens.

Je dois dire que je n’étais pas très convaincue à l’idée d’ouvrir ce livre. Rien ne m’y attirait vraiment. Mais le fait que l’intrigue soit mise en place dès le premier chapitre m’a donné envie de savoir, car dès lors nous avons envie de découvrir le dénouement. C’est très intelligemment fait.

Pour autant, je trouve que le secret est assez facilement résolu, et se laisse deviner trop rapidement. Sur les derniers chapitres, j’ai trouvé que l’histoire traînait en longueur avec des écrits et des pensées sur l’Allemagne des années 30-40 et la montée au pouvoir d’Hitler avec tout ce qu’on en sait.

A mon sens, çà n’apporte rien à l’histoire de notre personnage principal.

Je reste presque déçue de la fin du livre, car finalement le secret de famille est connu depuis plusieurs chapitres. Pas de final explosif comme j’aurais pu l’espérer et l’aimer. Je ne peux pas accorder l’étoile pour l’écriture car j’ai vraiment trouvé que l’auteur apporte beaucoup trop de pensées personnelles qui n’amènent rien à l’histoire et font perdre le fil de l’intrigue.

La couverture représente deux danseurs habillés comme dans les années 20. La photo est assez représentative de roman en terme de look. Sachant que l’histoire se passe essentiellement en Argentine et parle beaucoup de tango, on peut imaginer que ces danseurs exécutent cette belle danse latine. Pour la cohérence entre la couverture et le roman, je décerne une étoile.

Je recommanderais ce livre car j’ai vraiment pris du plaisir à le lire. L’histoire reste cohérente dans l’ensemble et est agréable à lire. Je mets donc une étoile pour la recommandation.

Pour conclure, je dirais que l’intrigue est bien pensée, bien ficelée mais que trop de pages ont été écrites sans rien apporter de plus à l’histoire. Dans l’ensemble, ce roman reste agréable à lire, l’auteur maîtrise bien les sujets dont il parle (Allemagne, Argentine, tango…)

C’est judicieusement écrit et ça m’a quand même tenu en haleine jusqu’à la dernière page. Ce roman aura bien mérité ses 4 étoiles.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.