Archive par auteur | Ciena

Mon ombre assassine d’Estelle Tharreau : Peut-on faire confiance à cet écrivain ?

Ce livre pourrait ne pas être adapté à un jeune public compte tenu de l'usage de contenu à caractère sexuel, usage de drogue et d'alcool et/ou de violence.
Mon ombre assassine d’Estelle Tharreau : Peut-on faire confiance à cet écrivain ?Mon ombre assassine par Estelle Tharreau
Publié par Taurnada le 17 janvier 2019
Genre: Horreur, Policier, Suspense, Thriller
Pages: 254
Format: Ebook
Lu par : Ciena
four-stars
Amazon

En attendant son jugement, du fond de sa cellule, Nadège Solignac, une institutrice aimée et estimée, livre sa confession. Celle d'une enfant ignorée, seule avec ses peurs. Celle d'une femme manipulatrice et cynique. Celle d'une tueuse en série froide et méthodique. Un être polymorphe. Un visage que vous croisez chaque jour sans le voir. Une ombre. Une ombre assassine.

Du même auteur : L'impasse

J’ai eu, il y a quelques années, la chance d’assister à une masterclass de James Patterson. Dans celle-ci il indiquait qu’une des clés du succès en tant qu’auteur est de trouver un modèle et de l’utiliser ensuite pour tous ses livres. C’est, disait-il, ce qui lui a permis de vendre autant de livres. Des auteurs comme Jean-Loup Sulitzer ou Danielle Steel se servent de cette méthode. Continuer la lecture

La cité écarlate de Sami Mokadem : Romantisme à l’orientale

La cité écarlate de Sami Mokadem : Romantisme à l’orientaleLa cité écarlate par Sami Mokkadem
Publié par Auto-édité le 18 aout 2018
Genre: Litterature étrangère
Pages: 208
Format: Livre papier
Lu par : Flo
four-stars
Amazon

A la fois féeriques et déchirantes, ces nouvelles traquent les marques laissées par des rencontres perdues, des histoires inachevées et des baisers volés. Sans aucun apprêt, laissez-vous tenter par ces aventures surprenantes. Chantez la vie, l'amour, la mort et l’éternité. Reprenez le refrain résonnant de ce chant: épousez ses rimes et saisissez ses blancs. L'auteur nous invite à nous soustraire du réel morose afin d'explorer les contrées d’un au-delà rutilant chargé d’accueillir des fictions qui se croisent et se fondent. Chaque conte se lit à son propre miroir et se lit au miroir des autres. Jouez le jeu et cherchez vous parmi cette panoplie de reflets…

Waouh…quel roman !

Au début, j’étais perplexe… Je ne suis pas fan des romans composés de plusieurs nouvelles même si un fil rouge est présent tout du long avec comme thème l’amour… Mais plus on avance dans le roman, plus on retrouve des liens. Continuer la lecture

LA MELODIE DU PASSE de Hans Meyer zu Düttingdorf : généalogie

LA MELODIE DU PASSE de Hans Meyer zu Düttingdorf : généalogieLa mélodie du passé par Hans Meyer zu Düttingdorf
Publié par Les Escales le 15 septembre 2016
Genre: Litterature étrangère
Pages: 394
Format: Livre papier
Lu par : Mélanie
four-stars
Amazon

En vidant l'appartement de sa mère qui vient de mourir, Christina, journaliste berlinoise, trouve une vieille carte postale en noir et blanc coincée derrière un tiroir. Dessus, des joueurs de tango du Buenos Aires des années 1930. Derrière, un mystérieux message...
Intriguée, Christina décide de fouiller le passé de sa mère et apprend que celle-ci n'était pas celle qu'elle croyait. Elle remonte le sillage de son arrière-grand-mère, Emma : jeune femme audacieuse, elle a quitté son Allemagne natale dans les années 1920 pour trouver le bonheur auprès d'un Argentin épousé dans la précipitation. Mais la jeune mariée est troublée par Eduardo, un joueur de bandonéon... Une passion soigneusement enfouie, qui bouleversera son existence, mais aussi celle de ses descendants.

 

Christina, jeune journaliste Berlinoise trouve une vieille carte postale représentant un groupe de joueurs de tango, au dos de laquelle se trouve un mystérieux message. Elle décide alors de fouiller le passé de sa mère, et va trouver ses origines en Argentine. Continuer la lecture

Amisseum (Les terres inconnues #1) de Maes Larson : De la fantasy qui manque un peu de fantaisie

Amisseum (Les terres inconnues #1) de Maes Larson : De la fantasy qui manque un peu de fantaisieAmisseum par Maes Larson
Series: Les terres inconnues #1
Publié par Editions de Saxus le 11 octobre 2018
Genre: Fantasy
Pages: 508
Format: Livre papier
Lu par : Flo
three-stars
Amazon

La paix n'a jamais été aussi instable pour les cinq Grands Royaumes...
Trois amis, Adam, Isaac et Ryan, se réveillent dans un monde inconnu. Comment sont-ils arrivés là, et comment rentrer chez eux ? Le mystère est total.

Emmenés par des soldats au royaume de Mirabilis, ils découvrent qu'ils sont au centre d'une paix très fragile entre cinq grands royaumes. Le bienveillant roi Garamei les accueille chaleureusement, mais il semble cacher quelque chose.
Au royaume d'Elmeria, le souverain Klausmery reçoit des rapports sans équivoque : une menace plane au-dessus des couronnes, les alliances se délient et les complots se mettent en place.
La reine Astrid dans sa forteresse d'Heldgard compte bien profiter de la situation pour contester les forces dominantes et redorer le blason de sa famille.
Dans ces moments de doutes et de conspiration, un être obscur sème la mort et le chaos sur son passage. Et l'apparition soudaine des trois garçons ne fait que confirmer qu'un événement aux conséquences irréversibles est sur le point d'éclater.
Embarqués dans une quête incroyable malgré eux, Adam et ses amis devront se montrer courageux et patients pour survivre à cette périlleuse aventure afin de trouver les réponses à leurs questions.

Un roman fantasy bien sympathique mais assez banal…

Le seul fait intéressant dans cette histoire est l’apparition de trois jeunes garçons qui viennent de la Terre et qui débarquent sur une planète qui leur est bien étrange. Je ne pense pas que l’histoire mérite réellement une étoile car elle me semble tellement classique, il m’a été donné de lire des romans de ce genre bien plus envoûtants.

Concernant les personnages, la grande force de ce livre est justement sa particularité… L’arrivée de ces trois jeunes adolescents dans un monde où les portables et les réseaux sociaux ne sont pas d’actualité… Bref, des jeunes comme nous les connaissons. Alors oui, je vais offrir une étoile pour les personnages car ils me plaisent, me font sourire et me donnent envie de connaitre leurs aventures et surtout si ils vont rentrer chez eux… Mais je me demande également tout au long de l’histoire ce qu’ils font là… dans ces terres inconnues.

Adam, Isaac et Ryan ont gardé un langage commun et c’est tout simplement ce vocabulaire qui est plaisant. Nous sommes habitués à ces termes, ces tournures de phrases… Le langage courant est agréable, pas de vocabulaire complexe, pas de tournures trop réfléchies, l’auteur nous emmène avec nos trois jeunes héros grâce à cette écriture simple et contemporaine. J’adhère complètement et j’offre donc une seconde étoile.

La couverture du roman est réellement en lien avec le contenu. Le bleu représente l’élément déclencheur mais aussi important de l’histoire. Le château a également sa place et ce soleil qui entoure le tout est très joli et agréable. Il semble toujours faire beau et chaud dans cette contrée comme nous l’explique nos héros. J’attribue donc ma troisième étoile à cette couverture.

La dernière question étant de savoir si je conseille ce roman ou pas… Et bien franchement, je ne sais pas… Mérite-t-il d’être lu ? Certainement… Apportera-t-il un engouement particulier ? Je ne suis pas certaine comme je l’ai dit, il me parait tellement banal comparé à d’autres romans du même genre. Donc, je n’attribuerai pas d’étoiles pour cette partie. Je dirai juste, à vous de voir…

Donc si je devais résumer ma critique, un roman sympathique mais qui n’emporte pas spécialement… Je pense vraiment qu’il faut avoir lu l’intégralité de la saga pour pouvoir se forger une vraie opinion mais il sera alors peut être trop tard… J’aimerais juste avoir les réponses à mes deux questions sans devoir lire la suite…

 

 

La carte du souvenir et de l’espoir de Jennifer Zaynab Joukhadar : voyage parallèle

La carte du souvenir et de l’espoir de Jennifer Zaynab Joukhadar : voyage parallèleLa carte du souvenir et de l'espoir par Jennifer Zeynab Joukhadar
Publié par Les escales éditions le 18 octobre 2018
Genre: Litterature étrangère
Pages: 400
Format: Livre papier
Lu par : Aurore
five-stars
Amazon

Dans la lignée des Cerfs-volants de Kaboul, le destin d'une famille en quête de paix et de liberté entrelacé à celui des flamboyants cartographes du XIIe siècle. Une épopée bouleversante.
Été 2011. Lorsque le père de Nour est emporté par un cancer, sa mère décide qu'il est temps pour elle et ses filles de quitter New York et de rejoindre leur famille en Syrie. Heureusement, Nour a trouvé un moyen de rester toujours près de son père : au pied du figuier, dans son jardin de Homs, elle murmure les mots de leur conte préféré, dans l'espoir qu'ils parviennent jusqu'à l'endroit où il est enterré. Cette histoire qu'elle ne cesse de se répéter, c'est celle de Rawiya, une jeune fille du XIIe siècle qui se travestit pour devenir l'apprenti du plus illustre cartographe médiéval, al-Idrisi.
Mais bientôt, la guerre éclate en Syrie et les bombes pleuvent sur Homs. Pour Nour et sa famille, un choix s'impose : rester affronter la violence ou s'enfuir et traverser les sept mêmes pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord qu'ont sillonnés, neuf cents ans plus tôt, les cartographes que Nour admire tant. Et c'est dans la merveilleuse histoire de Rawiya que Nour va puiser force et courage.
La Carte du souvenir et de l'espoir est un roman d'une beauté à couper le souffle qui illumine l'histoire d'un pays dans la tourmente ; un conte sur la résilience humaine et la puissance des récits.

Un mot de l'auteur
Jennifer Zeynab Joukhadar est une auteure américano-syrienne. Elle a été chercheuse scientifique avant de changer de carrière et de se consacrer exclusivement à l'écriture. Ses nouvelles ont été remarquées par la critique. La Carte du souvenir et de l'espoir est son premier roman.

NDLR : Compte tenu du sujet du livre et ne voulant pas être partiale par « émotivité », j’en ai transmis la lecture à Aurore. Il faut être honnête, pour quelqu’un qui n’est pas familier avec le sujet, la critique de ce livre peut être ardue. Je trouve qu’elle s’en est bien sortie. Et vous ? 

—————————-

Des événements personnels m’ont obligés à lire ce livre lentement, par petites touches. Ce n’est pas mon habitude mais pour ce cas particulier ce ne fut pas une mauvaise chose. Je présente d’ailleurs mes excuses à l’éditeur pour avoir mis autant de temps à le lire et à écrire ma petite chronique.

En effet, la lenteur de ma lecture m’a permis d’apprécier toute la poésie et toute la tristesse du récit, de ce témoignage/fiction, qui aurait pu être vrai et qui l’a certainement été en partie pour d’autres victimes de cette guerre ou d’une autre.

La première chose qui m’a frappée à la réception de ce livre, c’est la couverture. Le choix de la représentation d’une carte ancienne, aux couleurs sobres et chargées de détails, est une réussite. C’est tout à fait le genre de couverture qui aurait pu m’attirer dans une librairie.

Le style alterne l’histoire de Nour en 2011, chassée de la Syrie lorsqu’une bombe réduit sa maison en cendres, et l’histoire de Rawiya qui a voyagé dans les mêmes pays au XIIème siècle. On suit leurs périples en parallèle, leurs malheurs mais aussi leurs petits bonheurs, ou du moins, leurs raisons de vivre et de s’accrocher. J’ai toujours eu un petit faible pour ce style de récit, avec 2 époques en parallèle. Ici, le lien entre les 2 n’est pas toujours évident, mais il reste bien maîtrisé. Mon intérêt s’est quand même beaucoup plus porté sur l’histoire de Nour, peut-être parce qu’elle une résonance beaucoup plus d’actualité et que ça m’a plus touché.

Pour les mêmes raisons, du côté de l’histoire et des personnages, je me suis beaucoup plus rapprochée de Nour que de Rawiya. Du côté de Rawiya, j’ai souvent confondu les personnages, ce qui entraîne aussi une compréhension de l’histoire plus compliquée. Pour Nour, j’ai mis un certain temps quand même à repérer tous les personnages, mais une fois que ce fut bien installé dans mon cerveau, je me suis totalement laissée embarquer dans son voyage forcé. J’avoue aussi qu’il y a toujours cette barrière culturelle que j’essaie de passer quand je le peux, pour m’adapter aux consonances arabes (j’ai le même problème avec les polars suédois…)

En résumé, malgré quelques petits défauts sans importance, je lui offre avec quand plaisir les 5 étoiles, en grande partie parce que l’auteure a réussi à m’émouvoir du début à la fin. Je garde ce livre précieusement et le relirai plus tard, cette fois d’une seule traite, car je pense avoir loupé beaucoup de subtilités.

Au jardin des fugitifs de Ceridwen Dovey : une désagréable sensation de tenir la chandelle.

Au jardin des fugitifs de Ceridwen Dovey : une désagréable sensation de tenir la chandelle.Au jardin des fugitifs par Ceridwen Dovey
Publié par Editions Heloise d'Ormesson le 24 janvier 2019
Genre: Litterature étrangère
Pages: 382
Lu par : Ciena
two-stars
Amazon

Au crépuscule de sa vie, Royce, mécène richissime, veut renouer avec Vita, sa protégée d'autrefois. Contre toute attente, elle accepte de rompre un lourd silence de vingt ans... à condition de suivre les règles du jeu.
Des ruines de Pompéi à l'effervescence du Cap, les fantômes du passé mènent la danse de ce pas de deux, où chacun délivre les secrets enfouis qui les ont condamnés à la solitude.
Au jardin des fugitifs explore les cavités souterraines du désir et de la culpabilité avec une grâce et une subtilité magistrales. Entres les lignes de cette liaison dangereuse, Ceridwen Dovey nous interpelle : notre vie est-elle le récit que l'on s'en fait ?

Du même auteur : Animals

Je l’avoue, j’avais hâte.

Après le délicieusement profond et humoristique « Animals » je n’avais qu’une hâte, celle de replonger dans l’écriture de Ceridwen Dovey.

« Au jardin des fugitifs » est (contrairement à « Animals » qui était un recueil de nouvelles) un roman. Continuer la lecture

La boîte à outils de Gérard BESNIER : L’auteur qui murmure à l’oreille des lectrices

La boîte à outils de Gérard BESNIER : L’auteur qui murmure à l’oreille des lectricesLa boîte à outils par Gérard Besnier
Publié par Editions François BOURIN le 24 janvier 2019
Genre: Litterature française
Pages: 352
Format: Livre papier
Lu par : Ciena

five-stars




Amazon

Lorsque Nicolas Dedacin Amoraus quitte précocement les bancs de l'école, son père le félicité : le voilà digne d'hériter de la noble boîte à outils familiale ! Et le jeune héros d'emporter fièrement ce berceau, ce "cercueil' comme disent les ouvriers, dans la campagne normande des années 1970 où fleurissent des utopies de travail "alternatif"...
Nicolas s'apprête donc soigner son apprentissage auprès de bons gars biberonnés au travail vrai ! A moins que ces autoproclamés professionnels de génie ne soient que de doux dingues, plus enclins à refaire le monde par les mots que par les actes ? Jugez vous-même : un mécano donneur de leçons, un "menuisier" roublard, un ouvrier agricole au patois incompréhensible, un séminariste illuminé... Sans parler de ces jeunes femmes au féminisme intransigeant !
De rencontres hasardeuses en catastrophes, les tribulations de Nicolas dessinent un étonnant parcours initiatique, déjanté et émouvant. Et pour tracer sa propre route, peut-être devra-t'il se détourner du testament qu'il avait accepté.

Avez-vous déjà connu une personne si fragile et innocente que vous ne pouvez pas vous empêcher de la protéger ?

En plus ces gens sont si aimables, si délicats, qu’on ne peut que leur pardonner leurs maladresses n’est-ce pas ?

Pourtant au fond de son cœur, on sent que quelque chose cloche, que derrière ce masque d’innocence se cache un (ou une) manipulateur (trice) féroce.

Avant même qu’on le réalise, on est sous leur coupe. Nos pensées et nos actions seront totalement dirigées.
Au début on se dit que c’est notre imagination et puis le malaise augmente jusqu’à ce qu’on n’en puisse plus et rompe tout contact (avec en général pertes et fracas). Continuer la lecture

Fleurs de sang de Jérôme Frioux-Toublant : si vous trouvez l’assassin je mange mon chapeau !

Ce livre pourrait ne pas être adapté à un jeune public compte tenu de l'usage de contenu à caractère sexuel, usage de drogue et d'alcool et/ou de violence.

Fleurs de sang  de Jérôme Frioux-Toublant : si vous trouvez l’assassin je mange mon chapeau !Fleurs de Sang par Jérôme Frioux-Toublant
Publié par Editions de Saxus le 31 mai 2018
Genre: Policier
Pages: 396
Format: Livre papier
Lu par : Ciena

five-stars




Amazon

CERTAINES PASSIONS SONT MORTELLES…

Un des fleuristes emblématiques du marché aux fleurs de Paris est mystérieusement assassiné.

L'enquête est confiée à la police criminelle menée par le commissaire Durrieu, personnage haut en couleur qui ne s'en laisse pas conter et qui tient son équipe d'une poigne de fer.

Thom, un ancien inspecteur de l'équipe du commissaire, connaissait la victime et va se retrouver entraîné dans cette affaire malgré lui.

Les témoignages s'enchainent, mais d'autres meurtres également. Parmi tous les personnages gravitant autour du marché, un meurtrier agit dans l'ombre et fait disparaître les preuves.

Que cache le meurtre de ce fleuriste sans histoire ? Avait-il un secret bien gardé ?

Ce que Thom va découvrir va bien au-delà de ce qu'il pouvait imaginer...

Une blogueuse m’avait dit à propos de ce livre : « Si tu trouves l’assassin avant la fin je mange mon chapeau ! ».  Continuer la lecture

Trauma Zero d’Elly Rosemad : trop de psycho, pas assez de thriller

Ce livre pourrait ne pas être adapté à un jeune public compte tenu de l'usage de contenu à caractère sexuel, usage de drogue et d'alcool et/ou de violence.

Trauma Zero d’Elly Rosemad : trop de psycho, pas assez de thrillerTrauma Zero par Elly Rosemad
Publié par Editions de Saxus le 27 septembre 2018
Genre: Thriller
Pages: 378
Format: Livre papier
Lu par : Claire

four-stars




Amazon

L'euthanasie vient d'être légalisée. Un médecin va en profiter pour semer la mort.
L'euthanasie vient d'être légalisée.

Gabriel, un jeune médecin séduisant et talentueux, va profiter de cette opportunité pour assouvir ses pulsions criminelles et sadiques à l'insu de tous. Ses proies seront des femmes en fin de vie, mais leur mort sera tout sauf paisible.

Dans le même hôpital, Maddy, une psychologue au caractère rebelle abîmée par la vie, a mis au point Trauma Zéro, un protocole expérimental destiné à effacer les traumatismes de la mémoire des patients. Mais l'expérience a été suspendue suite à un accident.

Alors qu'elle tente de la remettre sur pied pour oublier ses propres souvenirs douloureux, elle essuie le refus de ses collègues. Désemparée, elle ne sait plus vers qui se tourner. Pourtant un événement va tout changer. Un jour, elle surprend Gabriel en plein meurtre. Mais contre toute attente, Maddy lui propose le plus inattendu des pactes : ne pas le dénoncer en échange de son aide pour s'appliquer le protocole Trauma Zéro.
Un jeu dangereux débute alors entre eux et ses conséquences seront terribles...

Ecrire un thriller demande un sacré talent. Continuer la lecture